10 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

6 novembre 2018

Le Brésil paralysé par une grève des routiers


Janie Dussault
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2020
Démission du ministre de la Santé au Brésil

octobre
2018
Élection de Jair Bolsonaro à la présidence du Brésil

avril
2018
Arrestation de l’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

août
2016
Destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff

août
2016
Ouverture des Jeux olympiques de Rio de Janeiro

octobre
2014
Réélection de Dilma Rousseff à la présidence du Brésil

juin
2013
Manifestations d'envergure au Brésil

octobre
2010
Élection de Dilma Rousseff à la présidence du Brésil

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

octobre
2006
Réélection de Luiz Inacio Lula da Silva à la présidence du Brésil

mai
2006
Rébellion simultanée dans les prisons de Sao Paulo, au Brésil

octobre
2002
Élection de Luiz Inacio Lula da Silva à la présidence du Brésil

janvier
2001
Ouverture du premier Forum social mondial à Porto Alegre

avril
1993
Tenue d’un référendum sur le régime et le système politique au Brésil

décembre
1992
Démission du président brésilien Fernando Collor

octobre
1992
Émeute dans la prison Carandriu de Sao Paulo, au Brésil

juin
1992
Ouverture du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro

mars
1991
Signature du traité menant à la création du Mercosur

janvier
1985
Élection de Tancredo Neves à la présidence du Brésil

En mai 2018, le Brésil fut complètement paralysé pendant 11 jours d'une grève organisée par ses routiers. Malgré les concessions faites par le président Michel Temer, l'intervention des forces policières et de l'armée fut nécessaire pour mener à terme ce conflit qui a causé d'importants dommages économiques(1).

Le Brésil, le pays le plus dépendant de son système routier au monde, transporte 61 % de ses marchandises par ce réseau. Les routiers ont opté pour une grève afin de manifester leur colère envers le gouvernement. Ils revendiquaient la suppression de postes de péage et dénonçaient une hausse de prix des carburants(2).

La grève a engendré un arrêt de livraison de médicaments, d'essence, d'eau, d'aliments frais et autres produits de consommation quotidienne(3). Le transport aérien fut également ébranlé alors que plusieurs vols ont été annulés dû au manque en approvisionnement de kérosène. De plus, l'industrie automobile, employant 132 000 personnes, fut complètement stoppée(4). Les Brésiliens ont ainsi vécu dans un pays qui était totalement au ralenti, alors que des universités ont été contraintes de fermer, des routes ont été bloquées et des stations-service étaient en attente de ravitaillement(5).

Après une semaine de paralysie et des pertes de plus de 10 milliards de réaux (3,5 milliards en dollars canadiens), Temer a cédé à la majorité des revendications des grévistes. Malgré cette concession, le gouvernement a dû faire appel aux autorités et à l'armée afin de débloquer les routes toujours tenues en otage par les routiers. Ceux-ci bénéficiaient du support de la population nonobstant les inconvénients causés par la grève, confirmant l'impopularité du présent Temer. Le Parti des travailleurs de Lula da Silva ainsi que Jair Bolsonaro, le futur président brésilien, ont appuyé les routiers, tenant pour responsable le gouvernement en place de la hausse de prix du diesel(6).




Références:

1. Rayes, Chantal, Le Brésil en pleine flambée sociale, Libération, 1er juin 2018, https://www.liberation.fr/planete/2018/06/01/le-br... consulté le 3 novembre 2018.

2. Gatinois, Claire, Le Brésil fait intervenir l'armée pour casser la grève des routiers, Le Monde, 26 mai 2018, https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/05/26... consulté le 3 novembre 2018.

3. Ibid.

4. Agence France-Presse, L'armée brésilienne mobilisée pour remédier à la grève des transporteurs routiers, Radio-Canada, 26 mai 2018, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1103295/bloca... consulté le 3 novembre 2018.

5. Moraes, Ricardo, Le Brésil toujours paralysé par la grève des routiers, malgré le geste de Temer, Radio France internationale, 29 mai 2018, http://www.rfi.fr/ameriques/20180529-bresil-toujou... consulté le 3 novembre 2018.

6. Agence France-Presse, Grève des routiers: le Brésil tente de limiter les dégâts, La Presse, 27 mai 2018, https://www.lapresse.ca/international/amerique-lat... consulté le 3 novembre 2018.

Dernière modification: 2018-11-12 15:36:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019