7 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

17 octobre 2019

Washington D.C. : une hausse inquiétante de la violence


Sarah-Loup Lessard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

La capitale des États-Unis, Washington, dans le District de Columbia (Washington D.C.), a connu une année des plus violentes en 2018, soit la pire de son histoire en ce qui a trait aux meurtres. La sécurité publique est même revue par les autorités.

Une capitale dangereuse

Le District de Columbia est un compté indépendant où se situe la ville de Washington, la capitale des États-Unis, où l'on trouve la Maison-Blanche, le Capitole et le Congrès. Même si les institutions américaines s'y trouvent, les citoyens n'ont pas de représentants en leur sein. Celle-ci n'étant pas considérée comme un État, c'est le gouvernement fédéral qui a compétence sur son administration (1). Sa population est estimée à environ 700 000 habitants en 2019 et elle se classait comme la 24e ville la plus populeuse des États-Unis (2).

Malgré la présence d'institutions importantes dans la capitale, celle-ci n'est pas à l'abri d'un fort taux d'homicides, surtout par armes à feu. En effet, l'année 2018 est marquée par une forte augmentation du taux de meurtres avec une ascension de 40 % par rapport à 2017, soit un total de 160 (3). Cependant, on remarque que les autres types de crimes, tels que les abus physiques et les vols, sont en baisse pour la même année. Déjà en 2017, la ville était classée comme la 16e plus dangereuse des États-Unis en ce qui concerne les meurtres par habitant, alors que le nombre de meurtres diminuait dans le pays selon les dernières analyses du FBI (4). Depuis 2012, le nombre d'homicides dans le district est en croissance, sauf pour l'année 2017. Au début de 2018, la police rapporte que la plupart des victimes d'homicides dans la ville sont des enfants et des adolescents. Leur nombre a doublé pour cette période (5).

Un apaisement en perspective

Le verdict en ce qui a trait à la sécurité dans la capitale est préoccupant et examiné par les autorités. À la suite d'un triple meurtre, la mairesse Muriel Bowser a présenté une série de stratégies visant à enrayer la croissance des homicides dans sa juridiction. Elle annonce le déploiement de ressources supplémentaires et le lancement d'un programme intitulé « Violence Interrupters » (6). Cette politique a pour but d'éliminer les armes illicites de la ville et d'accentuer les représailles à la suite d'une violence commise, visant à dissuader sa perpétration. Ce programme aurait connu un succès dans la mesure où, en juillet 2019, on enregistrait une baisse de 29 % par rapport à 2018. Bowser loue le « Violence Interrupters » en annonçant la bonne nouvelle (7).

Selon le Metropolitan Police Department of the District of Columbia (MPD), le nombre de fusillades n'augmente pas, c'est leur intensité qui augmente. C'est pourquoi les autorités se sentent concernées par cette hausse de la violence et doivent s'y attarder (8). Le chef de police Peter Newsham déclare qu'il est témoin de blessures plus graves et de fusillades plus meurtrières (9). On attribue cette hausse de violence à une augmentation de la possession d'armes illicites. Quant à savoir pourquoi Washington a connu une hausse fulgurante de la criminalité liée aux armes à feu, la cause est difficile à cibler. De façon générale, lorsque l'on consulte les classements, on constate que ce sont les grandes villes américaines qui connaissent le plus grand taux d'homicides, surtout celles avec un degré de discrimination élevé (10).

Toutefois, selon la criminologue Nicole Gonzalez Van Cleve, ces classements n'offrent pas un portrait fidèle de la situation et ne permettent pas de comprendre les facteurs de vulnérabilité (11). Elle apporte que ce sont des variables sociales complexes qui causent la criminalité et de façon contextuelle. Si les causes de ces meurtres sont difficiles à comprendre sur le plan géographique, on remarque tout de même que la violence, de façon générale, est en hausse à Washington D.C. et que les victimes sont la plupart du temps connues de leurs agresseurs (12).

Les autorités du district se sont engagées en 2018 à « […] arrêter cette petite hausse dans la violence », assure Newsham (13). Pour la capitale, il est rassurant de remarquer que la hausse de la vigilance a résulté en une baisse d'homicides pour 2019 selon les dernières données.

Médiagraphie

(1) Encyclopaedia Britannica, « Washington D.C. », Traduction libre, URL [hyperlien] consulté le 17 octobre 2019

(2) World Population Review, « Washington, District of Columbia Population 2019, Traduction libre, URL http://worldpopulationreview.com/us-cities/washington-dc-population/, consulté le 17 octobre 2019

(3) Metropolitan Police Department, « District Crime Data at a Glance », 17 octobre 2019, Traduction libre ,URL [hyperlien] consulté le 17 octobre 2019

(4) Taylor, Patch, « DC Is America's 16th Most Dangerous City », Patch, 20 février 2018, Traduction libre, URL [hyperlien] consulté le 17 octobre 2019

(5) Jones, Erica et Andrea Swalec, « Most DC Homicide Victims This Year Are Teens or Children », NBC Washington, 2 février 2018, Traduction libre, URL [hyperlien] consulté le 17 octobre 2019

(6) Delgadillo, Natalie, « In Wake Of Triple Murder, Bowser And D.C. Council Discuss Strategies To Curb Homicides », DCIST, 29 janvier 2019, Traduction libre, URL [hyperlien] consulté le 17 octobre 2019

(7) Loc. cit.

(8) Loc. cit.

(9) Loc. cit.

(10) Taylor, Patch, op. cit.

(11) Loc. Cit.

(12) Franklin, Jonathan, op. cit.

(13) Wilcox, Kat, « Murders In D.C. Jumped 40 Percent In 2018 », WAMU, 28 décembre 2018, Traduction libre, URL [hyperlien] consulté le 17 octobre 2019



Dernière modification: 2019-11-04 12:00:40

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019