10 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

17 octobre 2019

La drogue au Pérou : illégale, mais lucrative


Étienne Champigny
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2001
Élection d'Alejandro Toledo à la présidence du Pérou

avril
1992
Établissement d'un gouvernement d'urgence au Pérou

juin
1990
Élection d'Alberto Fujimori à la présidence du Pérou

juin
1986
Soulèvement dans les prisons du Pérou

janvier
1982
Entrée en fonction de Javier Pérez de Cuéllar au poste de secrétaire général des Nations unies

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

mai
1980
Élection de Fernando Belaúnde Terry à la présidence du Pérou

novembre
1975
Déclenchement de l'opération Condor

février
1975
Déclenchement d'une émeute au Pérou

juin
1969
Annonce d'une réforme agraire au Pérou

mai
1969
Création du Pacte andin

octobre
1968
Renversement du président Fernando Belaunde Terry au Pérou

mai
1964
Émeute dans un stade de soccer au Pérou

janvier
1963
Intensification de la guérilla au Pérou

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

avril
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Petit pays d'Amérique latine, le Pérou est bien souvent à l'arrière-plan en ce qui a trait au trafic de drogue illicite dans la région des Andes. Il est par contre un pays d'importance dans la production, la transformation et la distribution de la plante de coca. Selon le rapport annuel des Nations unies sur les drogues et le crime de 2018, le Pérou est le deuxième plus grand producteur mondial de cette plante (1).

Bien qu'il s'agisse d'un commerce illégal, la production de coca est hautement profitable pour l'économie du pays. En plus, l'éradication de ces cultures entraîne fréquemment des conséquences indésirées chez les producteurs qui se tournent vers d'autres activités criminelles, et bien souvent plus néfastes, afin de subvenir à leurs besoins. C'est ainsi que les dirigeants politiques se retrouvent dans une position difficile relativement aux mesures à prendre face à la production de cette plante.

Une production de drogues illicites considérable

Bien que le Pérou puisse produire d'autres drogues sur son territoire comme le cannabis, la cocaïne est de loin le produit le plus important selon la quantité et les retombées économiques. D'une importance variable en production selon les années, on note une expansion nette des hectares cultivables depuis 2016. Ainsi, il y aurait un accroissement de 17 % des hectares cultivables de 2016 à 2017 pour un total de 50 000 hectares accordés à la culture de la feuille de coca (2).

Une des raisons derrière ces augmentations est notamment la demande mondiale qui est en constante croissance. Sur la même période, le prix de la feuille de coca au kilogramme serait passé de 3,10 $ US à 3,40 $ US, rendant ainsi sa production encore plus attrayante pour les paysans péruviens (3). En analysant la production péruvienne de 2017, le pays accaparerait 37 % de la production mondiale, se situant au deuxième rang mondial parmi tous les pays producteurs.

Selon le ministre du Travail, la totalité de l'activité économique entourant la cocaïne représente environ 17 % du produit intérieur brut (PIB) en 2009, soit 22 milliard de dollars US. Les revenus perçus directement par les producteurs sont quant à eux d'environ 7 milliards $ US. Selon ces chiffres, il s'agirait alors de l'industrie la plus dominante au pays (4).

La délicate lutte au crime organisé

La production de cocaïne au pays est en expansion depuis 2015. Une des raisons derrière celle-ci est la demande mondiale croissante et les incitatifs économiques de plus en plus importants pour les paysans (5). Il y aurait une quinzaine de groupes criminels organisés contrôlant la totalité de la production du Pérou.

L'histoire récente du pays en ce qui a trait à la lutte au crime organisé est influencée par le président en poste. En 2014, le Pérou et son président Ollanta Humala annonçaient leur stratégie contre la production de drogue. Ils avaient l'intention d'éradiquer 50 % des plantations de coca en favorisant une agriculture de substitution dès 2021 (6).

Par contre, ces stratégies mises en marche pour 95 000 familles selon le gouvernement péruvien ont bien peu d'effet pour les paysans. Ceux-ci disent recevoir une machette et quelques grains de cacao ou de café pour ensuite être laissés à eux-mêmes. Il va de soi que le processus de substitution de l'agriculture ne répond pas aux attentes (7). Le gouvernement péruvien aurait apparemment dépensé 169 millions $ US dans ce programme de substitution avec des résultats mitigés.

Un phénomène non contrôlable pour les dirigeants péruviens est aussi celui des politiques intérieures des pays voisins, soit la Colombie et la Bolivie. Il a été observé qu'au cours des dernières années, les politiques restrictives de ces pays sur les plantations de coca ont augmenté la production interne au Pérou. La coopération entre ces pays n'est pas à niveau et, ainsi, fait fluctuer la production nationale des différents pays, à l'instar des politiques mises en place par les dirigeants (8).




Références:

(1): United Nations, Analysis of Drug Markets - World Drug Report 2018, 2018, URL https://www.unodc.org/wdr2018/prelaunch/WDR18_Book... consulté le 17 octobre 2019

(2) : United Nations, Résumé analytique – Conclusions et incidences stratégiques – World Drug Report 2019, 2019, URL https://wdr.unodc.org/wdr2019/prelaunch/WDR2019_B1_F.pdf, consulté le 17 octobre 2019

(3): Loc. Cit.

(4): Balbierz, Patrick, « Peru: The New King of Cocaine », World Policy, 3 février 2015, URL https://worldpolicy.org/2015/02/03/peru-the-new-ki... consulté le 17 octobre 2019

(5): Aghili, Saalar, « The Rise of Cocaine in Peru », Berkeley Political Review, 16 mai 2016, URL https://bpr.berkeley.edu/2016/05/16/the-rise-of-co... consulté le 17 octobre 2019

(6): Radwin, Max, « Cocaine production is spiking in Peru and Bolivia, and it could keep going up », World Politics Review, 9 novembre 2018, URL https://www.worldpoliticsreview.com/insights/26707... consulté le 17 octobre 2019

(7): Saalar Aghili, Op. Cit.

(8): Pyper, Neil, « How Peru's drug trade is threatening its economic growth », The Conversation, 28 juillet 2015, URL http://theconversation.com/how-perus-drug-trade-is... consulté le 17 octobre 2019

Dernière modification: 2019-11-05 19:37:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019