29 septembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

24 septembre 2019

Les mandats de Grybauskaite : un tournant dans l'histoire de la Lituanie


Étienne Champigny
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

Candidate indépendante lors de l'élection présidentielle de 2009 en Lituanie, Dalia Grybauskaite en ressort victorieuse et accède à la tête de ce pays balte. Rapidement surnommée la ‘dame de fer' des pays baltes, en référence à plusieurs similitudes avec la première ministre britannique Margaret Thatcher, la première femme présidente du pays restera en poste pendant dix ans. Elle laisse derrière elle un important héritage pour le pays, et ce, notamment grâce à ses décisions en politique intérieure (1).

Progressisme en période d'austérité

La présidence de Grybauskaite débute par une récession économique nationale d'importance. L'économie du pays a régressé de 10 % dans le premier rapport trimestriel de 2009 et le chômage est en hausse de 4,3 % comparativement à l'année précédente (2). Dans le discours inaugural de la présidente, une meilleure gestion du budget est considérée comme une priorité (3). Afin de démontrer l'importance qu'elle accorde à l'économie nationale, le premier geste posé par celle-ci fut de diminuer son salaire annuel de moitié, passant de 120 000 $ US à 60 000 $ US. À la suite de quelques réformes, par exemple sur la taxation des petites entreprises, les exportations et une refonte des échelles salariales chez les fonctionnaires, elle parvient à redresser les finances du pays et à créer une relance économique considérable après ses trois premières années à la présidence (4).

Dalia Grybauskaite est aussi derrière une refonte complète du système d'éducation au pays, et ce, sur tous les plans. C'est lors de son deuxième mandat que ces modifications institutionnelles s'organisent. Tout d'abord, l'accent est mis sur l'amélioration de la qualité de l'éducation selon les meilleurs critères internationaux (5). De plus, le financement est revu à la hausse pour tous les niveaux d'éducation, avec un accent plus important dans les universités (6).

Des mesures d'importance sont aussi prises sur le plan militaire et énergétique. En premier lieu, on assiste au retour de la conscription en 2015 dû à des menaces régionales entourant le conflit russo-ukrainien et à un très faible taux d'enrôlement militaire (7). En deuxième lieu, Dalia Grybauskaite soutient la nécessité de se détacher de la dépendance énergétique de ses pays voisins, dont la Russie. Pour ce faire, un terminal de gaz naturel est notamment construit au port de Klaipėda pour la somme de 120 millions de dollars US. Il s'agit des premiers investissements en énergie de cette envergure au pays (8).

Un legs mitigé

Ayant des points positifs et des points négatifs, les deux mandats de Dalia Grybauskaite à la tête du pays sont vus comme un tournant dans l'histoire de ce petit pays récemment sorti de l'emprise soviétique (9).

Tout d'abord, l'attitude de la ‘dame de fer' lituanienne fut souvent pointée du doigt comme ayant des allures dictatoriales, et ce, notamment en ce qui touche ses décisions économiques (10). À ce sujet, on parle de mesures d'austérité imposées : les dépenses publiques furent réduites de 30 %, le salaire de la fonction publique d'en moyenne 20 % et les pensions de 11 %.

De plus, on pointe du doigt la présidente pour son laisser-faire face au déclin démographique du pays (11). En effet, on comptait 3 142 000 habitants en Lituanie en 2010. Quelque 9 ans plus tard, coïncidant avec la fin de ses mandats en 2019, on compte 2 794 000 habitants au pays (12). Cette baisse considérable de près de 350 000 habitants est quelque peu contradictoire pour la présidente. En effet, il est difficile de miser sur la relance économique avec un déclin démographique si prononcé.

D'un autre côté, les plus grands avancements au pays imputables à la présidence se situent sur le plan des finances, de la corruption et de l'énergie. Ancienne ministre des Finances dans le gouvernement précédent, Grybauskaite est celle ayant réussi à redresser le pays et à créer de la prospérité économique. La corruption endémique au pays prit aussi un grand recul durant sa présidence, notamment avec la refonte du système bancaire. Celui-ci fait défaut à la suite de la crise économique et rend les banques insolvables (13). Au final, les investissements en énergie permettant de diversifier l'approvisionnement au pays sont vus comme nécessaires et plus que profitables pour les années à venir.




Références:

(1) AFP, Dalia Grybauskaite : Lithuania's'Iron Lady', Khaleej Times, 18 may 2009, https://web.archive.org/web/20110608204345/http://... consulté le 22 septembre 2019.

(2) The Associated Press, Lithuania president-elect vows to fight recession, CBC News, 18 may 2009, https://www.cbc.ca/news/world/lithuania-president-... consulté le 22 septembre 2019.

(3) Loc. Cit.

(4) Dan Peleschuk, Meet the Iron Lady of Lithuania, OZY, 20 novembre 2017, https://www.ozy.com/provocateurs/meet-the-iron-lad... consulté le 22 septembre 2019.

(5) BNS EN, Half-empty rural schools won't be closed – Lithuanian PM candidate, The Lithuania Tribune, 18 novembre 2016, https://lithuaniatribune.com/half-empty-rural-scho... consulté le 22 septembre 2019.

(6) Irytas.lt, Ten years of Grybauskaite – what she criticized and praised, The Lithuania Tribune, 18 juin 2019, https://lithuaniatribune.com/ten-years-of-grybauskaite/, consulté le 22 septembre 2019.

(7) Loc. Cit.

(8) Adelina Marini, Dalia Grybauskaite: Energy is not economy, it's geopolitics!, EuInside, 19 février 2017, http://www.euinside.eu/en/news/dalia-grybauskaite-... consulté le 22 septembre 2019.

(10) Sherman Hollar, Dalia Grybauskaite, Encyclopedie Britannica, https://www.britannica.com/biography/Dalia-Grybauskaite, consulté le 22 septembre 2019.

Monika Griebeler, Dalia Grybauskaite : the Iron Lady of Lithuania, DW, 9 mai 2013, https://www.dw.com/en/dalia-grybauskaite-the-iron-... consulté le 22 septembre 2019.

(11) Loc. cit.

(12) EuroStat, Évolution de la population – Bilan démographique et taux bruts au niveau national, 9 septembre 2019, https://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui/show.do?d... consulté le 22 septembre.

(13) Dan Peleschuk, op. cit.

Dernière modification: 2019-09-30 12:03:34

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019