29 septembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

24 septembre 2019

Décès de Nuon Chea : un chapitre difficile du Cambodge passe à l'histoire


William Falla
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
1998
Tenue d'élections législatives au Cambodge

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

janvier
1979
Début de l'occupation vietnamienne au Cambodge

avril
1975
Entrée des Khmers rouges à Phnom Penh

mars
1970
Coup d'État au Cambodge destituant le prince Norodom Sihanouk

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Un des derniers membres importants des Khmers rouges, une guérilla communiste cambodgienne des années 1960 et 1970, est mort en prison en août 2019. À 93 ans, Nuon Chea, l'ex-numéro deux des Khmers rouges, est décédé dimanche le 4 août 2019 après avoir été incarcéré depuis 2014 (2). La journée du décès, la nouvelle a été annoncée par le tribunal cambodgien l'ayant jugé. On l'accusait de crimes contre l'humanité en tant qu'idéologue des Khmers rouges au cours des années 1970 (3).

Rappelons que les Khmers rouges ont pris le pouvoir dans ce pays après que les colonisateurs français ont quitté après la première guerre d'Indochine, vers 1960 (1). Pour certains, l'organisation militaire et politique des Khmers rouges avait été créée par des étudiants cambodgiens s'opposant au colonialisme français (4). Pour d'autres, cette guérilla est née avec le Parti communiste du Kampuchéa (PCK) en 1951 et avec l'appui de la Chine (5). Cette guérilla a pris le pouvoir dans les années 1970 et instauré un régime jugé très violent au Cambodge. Elle aurait tué environ deux millions de personnes dans un pays ayant 7,5 millions d'habitants à l'époque (6).

Quoi qu'il en soit, les Khmers rouges ont disparu du pouvoir, car ils sont entrés en guerre avec le Vietnam, pourtant aussi communiste, et ils ont perdu (7). En réalité, après avoir gouverné avec une main de fer, instauré une organisation politique autarcique et cherché à abolir les classe sociales, les Khmers rouges ont été renversés en 1979 (8). Ils ont continué à exister de manière précaire après cette défaite, avant de disparaître définitivement comme mouvement politique et armé dans les années 1990.

Nuon Chea était anti colonialiste, nationaliste, etc. Avec le leader des Khmers rouges, Pol Pot, Chea avait aidé à fonder le Parti communiste cambodgien (9). Selon l'hebdomadaire Le Point, « …Nuon Chea avait étudié le droit à la prestigieuse université de Thammasat à Bangkok de 1941 à 1948. Il avait adhéré au mouvement de jeunesse du Parti communiste thaïlandais (10) ». Il avait aussi participé à l'organisation du Parti communiste du Kampuchéa. Par ses études et ses idées révolutionnaires, il était considéré comme étant le « théoricien » du Parti communiste (11).

Médiagraphie :

1. Le Parisien, « Cambodge : l'idéologue des Khmers Rouges Nuon Chea est mort à 93 ans», le 4 août 2019, URL [hyperlien] consulté le 20/09/2019

2. Loc. cit.

3. Rédaction Ina.fr, « Cambodge : l'atrocité des Khmers rouges », 16 janvier 2019, URL [hyperlien] consulté le 20/09/2019

4. Richer, Philippe, « Chapitre 1. Les Khmers rouges », dans: Le Cambodge de 1945 à nos jours», Presses de Sciences Po, « Académique », 2009, p. 1, URL : [hyperlien]

5. Jiraudeau, Benjamin, « Les Khmers Rouges en 10 faits historiques », Asialist, le 11 mai 2017, p. 1, URL, [hyperlien] consulté le 22/09/2019

6. Le Parisien, Op. cit.

7. Margolin, Jean-Louis, « LE CAMBODGE DES KHMERS ROUGES : DE LA LOGIQUE DE GUERRE TOTALE AU GENOCIDE », Presses des sciences Po, « Vingtième Siècle. Revue d'histoire », 2003/1 no 77 | pages 3 à 18 ISSN 0294-1759 ISBN 2724629450, file:///C:/Users/Utilisateur/Downloads/VING_077_0003.pdf

Archives, Radio-Canada, « Cambodge : Pol Pot et les Khmers rouges chassés du pouvoir », 4 janvier 2019, URL [hyperlien] consulté le 21/09/2019.

8. Loc. cit.

9. AFP, « Mort de Nuon Chea, idéologue des Khmers rouges et adjoint de Pol Pot », Le-Point, 4 août 2019, URL [hyperlien] consulté le 22/09/2019.

10. Loc. cit.

11. Jiraudeau, Benjamin, Op. cit.



Dernière modification: 2019-09-30 11:55:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019