29 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

22 septembre 2020

Décès de Paulinho Paiakan, défenseur autochtone de l'Amazonie


Philippe Larivière
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2020
Démission du ministre de la Santé au Brésil

octobre
2018
Élection de Jair Bolsonaro à la présidence du Brésil

avril
2018
Arrestation de l’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

août
2016
Destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff

août
2016
Ouverture des Jeux olympiques de Rio de Janeiro

octobre
2014
Réélection de Dilma Rousseff à la présidence du Brésil

juin
2013
Manifestations d'envergure au Brésil

octobre
2010
Élection de Dilma Rousseff à la présidence du Brésil

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

octobre
2006
Réélection de Luiz Inacio Lula da Silva à la présidence du Brésil

mai
2006
Rébellion simultanée dans les prisons de Sao Paulo, au Brésil

octobre
2002
Élection de Luiz Inacio Lula da Silva à la présidence du Brésil

janvier
2001
Ouverture du premier Forum social mondial à Porto Alegre

octobre
1998
Réélection de Fernando Henrique Cardoso à la présidence du Brésil

octobre
1994
Élection de Fernando Henrique Cardoso à la présidence du Brésil

avril
1993
Tenue d’un référendum sur le régime et le système politique au Brésil

décembre
1992
Démission du président brésilien Fernando Collor

octobre
1992
Émeute dans la prison Carandriu de Sao Paulo, au Brésil

juin
1992
Ouverture du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro

Le leader autochtone Paulinho Paiakan s'est éteint en juin 2020 à 67 ans, après avoir contracté la COVID-19. Il était devenu une figure reconnue au Brésil dans les années 1970 pour son opposition au projet d'autoroute transamazonienne et à l'échelle mondiale dans les années 1980 pour sa résistance à l'érection du barrage Belo Monte (1).

L'isolation des communautés, la rareté des médecins et la prévalence élevée des autochtones aux maladies chroniques rendent vulnérables les peuples de l'Amazonie face au coronavirus (2). La crise met en exergue les situations d'inégalités que vivent les autochtones au Brésil (3). C'est pour lutter contre celles-ci que Paulinho Paiakan s'est engagé une grande partie de sa vie.

Une figure polarisante au Brésil

Paulinho Paiakan est né en 1953 dans une communauté du peuple Kayapo. Il a parcouru le monde dans les années 1980 pour éveiller la conscience internationale sur les dangers de la déforestation de l'Amazonie et le réchauffement climatique. Son engament lui a valu un prix des Nations unies pour avoir empêché la construction du barrage de Belo Monte qui posait un risque important pour les populations autochtones et la biodiversité. Son héritage reste toutefois entaché par une saga judiciaire déclenchée par des accusations de viol en 1992 (4). Le décès de Paiakan ravive les clivages dans la presse brésilienne.

D'un côté, ses partisans mettent l'accent sur les accomplissements liés à son engagement politique. Ils soulignent son rôle dans l'inclusion de droits autochtones dans la Constitution fédérale (1988), l'annulation du premier projet de la centrale hydroélectrique de Belo Monte (1989) et la reconnaissance des terres autochtones des Kayapos (1991) (5). Paulinho Paiakan est décrit comme un « guerrier intellectuel » à la nature « paisible » par un ancien militant (6). La Coordination des organisations indigènes de l'Amazonie brésilienne (COIAB) lui rend aussi hommage en affirmant qu'il « n'a jamais manqué d'utiliser son intelligence et sa voix pour lutter pour les peuples autochtones (7)».

D'un autre côté, ses détracteurs soulignent les zones d'ombre de son héritage. En effet, en 1992, Paulinho Paiakan et son épouse ont été accusés du viol d'une femme de 18 ans. À ce moment, le couple choisit de fuir en territoire autochtone pour éviter les procédures judiciaires. En 2006, ils sont finalement acquittés des accusations de viol, faute de preuves, mais Paiakan est reconnu coupable de voies de fait et d'atteinte à la pudeur sur la jeune femme (8). Par ailleurs, sa gestion controversée de l'exploitation des ressources d'acajou et d'or en territoire autochtone nuit aussi à son legs (9).

Barrage de Belo Monte : le combat d'une vie

Le projet de barrage de Belo Monte, sur le fleuve Xingu, a déjà constitué l'appel à la résistance pour Paulinho Paiakan. Inauguré en 2011 sous l'impulsion des présidents Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula, et Dilma Rousseff, le barrage demeure une source de tensions entre les autochtones et le gouvernement brésilien (10).

Initialement, le projet de Belo Monte a été conçu pour développer six barrages, inondant une zone de 20 000 km2 (11) Face à l'accélération des démarches de construction, en 1988, Paulinho Paiakan s'est déplacé à Washington pour bloquer le financement du projet. Ces dernières avaient été réalisées sans consulter les peuples autochtones. De surcroît, leurs terres risquaient d'être inondées en raison des déviations imposées au fleuve Xingu (12). Paiakan finit par convaincre la Banque mondiale de geler leur prêt aux promoteurs et le projet est abandonné jusqu'aux années 2000 (13).

Aujourd'hui, la nouvelle mouture du projet de centrale hydroélectrique, localement appelé « Belo Monstro », risque, selon les experts, de ne jamais offrir les rendements promis par les dirigeants. Financé à plus de 80 % par l'État, Belo Monte est qualifié de « gouffre financier […] à 10 milliards d'euros (14) ». Il produit annuellement 4571 mégawatts d'électricité depuis 2016, loin de la cible de 11000 mégawatts. Comparativement au projet initial, l'inondation y est « limitée » à 500 km2 et épargne les territoires autochtones (15).

Toutefois, la mise en service du barrage a forcé le déplacement 40 000 personnes. De plus, on observe une augmentation des indicateurs de pauvreté et de violence dans la ville d'Altamira, là où Paulinho Paiakan avait convoqué la communauté internationale en 1989 pour préserver la biodiversité des terres de son peuple (16).




Références:

1. ASTOR, Michael, « Paulinho Paiakan, 67», New York Times, 24 juin 2020, URL https://www.nytimes.com/2020/06/23/obituaries/paul... consulté le 20/09/2020.

2. Médecins sans frontières, «MSF works to prevent spread of COVID-19 among indigenous people in Mato Grosso do Sul », 17 septembre 2020, URL https://www.msf.org/preventing-coronavirus-covid-1... consulté le 20/09/2020.

3. AFP, « L'Amazonie fragilisée plus que jamais par la pandémie », Radio-Canada, 6 août 2020, URL : https://ici.radio-canada.ca/espaces-autochtones/17... consulté le 12/09/2020.

4. ASTOR, Michael, op. cit.

5. ARINI, Juliana, « Liderança indígena histórica, Paulinho Paiakan morre vítima de covid-19 », Brasil de Fato, 19 juin 2020, URL https://www.brasildefato.com.br/2020/06/19/lideran... consulté le 12/09/2020.

6. Ibid.

7. Ibid.

8. S.A., « Há 25 anos, Folha conversava com Paulinho Paiakan após absolvição em caso de estupro; relembre », Fohla de S.Paulo, 17 juin 2020, URL https://www1.folha.uol.com.br/cotidiano/2020/06/ha... consulté le 12/09/2020.

9. Ibid.

10. VIGNA, Anne, « Le barrage Belo Monte, au Brésil, « monument au gaspillage et à la folie », met en marche sa dernière turbine », Le Monde, 1er décembre 2019, URL https://www.lemonde.fr/energies/article/2019/11/30... consulté le 12/09/2020.

11. Ibid.

12. MASTROGIACOMO, Daniele, «Muore di coronavirus il capo indigeno Paulinho Paiakan, una vita per l'Amazzonia », La Reppublica, 18 juin 2020, URL https://www.repubblica.it/esteri/2020/06/18/news/c... consulté le 12/09/2020.

13. VIGNA, ANNE, op. cit.

14. Ibid.

15. Ibid.

16. AFP, « Amazonie : le chef indigène Paulinho Paiakan est mort du coronavirus », La Libre, 17 juin 2020, URL https://www.lalibre.be/international/amerique/coro... consulté le 12/09/2020.

Dernière modification: 2020-09-28 13:54:06

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019