26 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

2 décembre 2006

Une cinquième personnalité antisyrienne assassinée au Liban


Nadine Khoury
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

août
2020
Explosions dans le port de Beyrouth, au Liban

octobre
2019
Annonce de la démission au Liban du premier ministre Saad Hariri et de son gouvernement

novembre
2015
Attentats terroristes au Liban

juillet
2006
Début d'un conflit entre le Hezbollah et Israël dans le sud du Liban

février
2005
Assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafiq Hariri

octobre
2002
Ouverture du neuvième Sommet de la Francophonie

mars
1992
Attentat contre l'ambassade d'Israël en Argentine

octobre
1989
Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

octobre
1983
Attentat meurtrier au Liban contre des troupes américaines et françaises

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

avril
1975
Déclenchement d'une guerre civile au Liban

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

juillet
1958
Intervention de troupes américaines au Liban

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le ministre libanais de l'Industrie Pierre Gemayel a été assassiné le 21 novembre 2006, alors qu'il circulait en voiture dans la banlieue nord de Beyrouth. L'assassinat de cette étoile montante des chrétiens maronites fait craindre une nouvelle déstabilisation du Liban. Pierre Gemayel est en effet la cinquième personnalité politique du camp antisyrien tuée depuis l'attentat du 14 février 2005, qui avait coûté la vie à l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri (1).

Plusieurs manifestations, rassemblant près d'un million de personnes, avaient suivi la mort de Hariri et déclenché ce qui sera nommé la Révolution du Cèdre. Cette « intifada de l'indépendance » du printemps 2005, pour laquelle Pierre Gemayel a milité activement, a forcé le départ des troupes syriennes qui occupaient le Liban depuis 1976. Gemayel est devenu ministre de l'Industrie après la victoire des factions antisyriennes aux élections de 2005, tenues dans la foulée de l'assassinat de Rafic Hariri (2).

Le crime perpétué contre Pierre Gemayel le 21 novembre 2006 ne peut qu'aggraver les tensions existantes entre le gouvernement libanais antisyrien et l'opposition favorable à Damas. La Syrie est, avec l'Iran, la première montrée du doigt dans cette affaire puisqu'elle tire avantage de la déstabilisation de la situation politique libanaise. Ses dirigeants figurent d'ailleurs parmi les principaux accusés du meurtre de Rafic Hariri (3).

Revendiquant justice pour l'assassinat de Pierre Gemayel, des centaines de milliers de Libanais ont convergé, le 23 novembre 2006, vers la même place des Martyrs de Beyrouth où se tenaient les manifestations de la Révolution des Cèdres. Au fil des discours des dirigeants antisyriens, défilant sur une estrade protégée d'une vitre pare-balles, la foule piétinait les portraits du président libanais prosyrien Émile Lahoud et du chef de l'État syrien Bachar al-Assad(4).




Références: bibliographiques

(1) Guy TAILLEFER, « Un nouvel assassinat politique ensanglante le Liban », Le Devoir, 22 novembre 2006, p. a1.

(2) Loc. cit.

(3) Mohamed Azakir REUTERS, « Le Liban en deuil », Le Devoir, 23 novembre 2006, p.b5.

(4) « Adieu populaire à Beyrouth pour Gemayel », Le Devoir, 24 novembre 2006, p. a5.

Bibliographie

« Adieu populaire à Beyrouth pour Gemayel », Le Devoir, 24 novembre 2006, p. a5.

AYACHE, Alain-Michel, « Le dangereux pari de Damas », Le Devoir, 28 novembre 2006, p. a6.

REUTERS, Mohamed Azakir, « Le Liban en deuil », Le Devoir, 23 novembre 2006, p. b5.

TAILLEFER, Guy, « Un nouvel assassinat politique ensanglante le Liban », Le Devoir, 22 novembre 2006, p. a1.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019