8 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

11 novembre 2007

La Conférence d'Annapolis : un nouvel essai pour la paix au Proche-Orient


Josée Dufresne
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

août
2014
Annonce d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit dans la bande de Gaza

novembre
2012
Annonce d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

janvier
2005
Élection de Mahmoud Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne

novembre
2004
Décès de Yasser Arafat

septembre
2000
Début d'un deuxième soulèvement (intifada) en Palestine

octobre
1998
Signature des accords de Wye Plantation entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne

janvier
1996
Élection de Yasser Arafat à la présidence de l'Autorité palestinienne

septembre
1993
Signature d'un accord de paix israélo-palestinien à Washington

novembre
1988
Proclamation de la création d'un État palestinien

décembre
1987
Début d'un soulèvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

avril
1975
Déclenchement d'une guerre civile au Liban

novembre
1974
Premier discours de Yasser Arafat devant l'Assemblée générale des Nations unies

mai
1964
Création de l'Organisation de libération de la Palestine

avril
1950
Annexion de la Cisjordanie et proclamation du Royaume hachémite de Jordanie

C'est le 26 novembre 2007 que doit avoir lieu la Conférence d'Annapolis, au Maryland, regroupant certains dirigeants sur la question de la paix au Moyen-Orient. Cette question semble avoir perdu de son intensité depuis quelques années, mais elle préoccupe certainement ses principaux acteurs qui sont la Palestine et Israël. « Franchement, il est temps d'établir un État palestinien » (1) déclare la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice. On espère que cette rencontre sera porteuse d'un succès similaire à celle qui a mmené aux accords de Camp David en 1978.

Malheureusement, la tenue de la Conférence d'Annapolis est en suspens pour plusieurs raisons, principalement à cause des différends sur les sujets que l'on voudrait y traiter. De plus, un mois avant cette conférence, l'ordre du jour n'était toujours pas connu, les invitations officielles n'étaient pas envoyées et le lieu précis n'était pas défini.

Cette rencontre devrait aussi inclure l'Iran, la Syrie et l'Égypte. Les pourparlers qui en découleront seraient tellement ardents que l'on parle déjà d'un Annapolis II qui réunirait comme principaux invités la Syrie et Israël, afin d'éviter certains sujets comme celui du plateau du Golan (2). De plus, de nouvelles tensions pourraient se rajouter aux vieilles querelles, vu la possibilité d'une guerre entre les États-Unis et l'Iran.

Heureusement, tous ne sont pas pessimistes. Le président palestinien Mahmoud Abbas voit cette réunion comme « une chance historique d'ouvrir un nouveau chapitre au Proche-Orient (3)». Des sujets brûlants seront sur la table de négociation : Jérusalem, la bande de Gaza, les territoires arabes occupés depuis 1967, la paix et un territoire palestinien indépendant. La volonté sera au rendez-vous à Annapolis. L'administration Bush doit «redorer son blason international après le fiasco irakien (4)». Cette motivation aide à croire en l'espoir d'une paix prochaine.




Références:

1. LEMA, Luis. « La conférence d'Annapolis sur le Proche-Orient est encore en jachère », Info-Palestine. 18 octobre 2007, [En ligne]. http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=2940 (Page consultée le 10 novembre 2007).

2. N.A. « Vers une double conférence à Annapolis? », RFI. 8 novembre 2007, [En ligne]. http://www.rfi.fr/actufr/articles/095/article_58785.asp (Page consultée le 10 novembre 2007).

3. N.A. « La conférence d'Annapolis est une « chance historique » estime Abbas », RTL Info. 11 novembre 2007, [En ligne]. http://www.rtlinfo.be/news/article/56411/--Proche-... dAnnapolis+est+une+chance+historique+estime+Abbas

4. AMR, Wafa. « Abbas voit la conférence d'Annapolis comme une chance historique », Le Monde.fr. 11 novembre 2007, [En ligne]. http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33179... Autres

AFP. « Proche-Orient : Abbas loue Arafat et la « chance historique » de paix à Annapolis », 20 minutes.fr. 11 novembre 2007, [En ligne]. http://www.20minutes.fr/article/193646/Monde-Proch... (Page consultée le 11 novembre 2007).

N.A. « La conférence d'Annapolis sut le Proche-Orient pourrait être reportée », Voltaire. 17 octobre 2007, [En ligne]. http://www.voltairenet.org/article152178.html (Page consultée le 10 novembre 2007).

Dernière modification: 2007-11-16 09:04:14

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019