26 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

11 novembre 2007

Crise diplomatique entre l'Espagne et le Maroc


Amin Moilim
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

décembre
2018
Adoption d’un Pacte mondial sur les migrations par l’Assemblée générale des Nations unies

juillet
2011
Référendum sur des réformes constitutionnelles au Maroc

mai
2003
Attentats terroristes à Casablanca, au Maroc

juillet
1999
Décès du roi Hassan II du Maroc

février
1999
Décès du roi Hussein de Jordanie

août
1994
Reconnaissance des revendications berbères au Maroc

avril
1994
Signature d'une entente menant à la création de l'Organisation mondiale du commerce

décembre
1990
Déclenchement d'une grève générale au Maroc

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

décembre
1983
Début d'une crise au Maroc

juin
1981
Révolte du pain au Maroc

août
1979
Retrait de la Mauritanie du Sahara occidental

novembre
1975
Début de la « marche verte » au Sahara occidental

mai
1973
Fondation du Polisario au Sahara occidental

août
1972
Tentative de coup d'État au Maroc

juillet
1971
Tentative de coup d'État dans le palais de Skhirat, au Maroc

juin
1965
Promulgation de l'état d'exception au Maroc

octobre
1963
Déclenchement de la guerre des sables entre le Maroc et l'Algérie

mai
1963
Élection au Maroc d’un gouvernement minoritaire du Front pour la défense des institutions constitutionnelles

Le 2 novembre 2007, le Maroc a rappelé son ambassadeur en Espagne pour protester contre la visite de Juan Carlos, souverain d'Espagne, dans les enclaves espagnoles de Melia et Ceuta dans le nord du Maroc. C'est la première fois que le roi visite ces deux villes depuis son accession au trône, en novembre 1975. Cette visite a suscité la colère du gouvernement et du peuple marocain. En effet, le Maroc a toujours considéré Ceuta et Melilla comme partie intégrante de son territoire national.

Le gouvernement marocain considère la visite du monarque comme une provocation : « l'Espagne doit comprendre que le temps du colonialisme est révolu, et irrévocable »(1), a déclaré le Premier ministre marocain Abbas El Fassi. De son côté, un porte-parole du ministère espagnol des Affaires étrangères a déclaré que la visite du roi dans les deux villes était : « institutionnelle et s'intégrait dans un cadre de politique intérieure espagnole »(2).

Ce contentieux entre ces deux pays remonte à très longtemps. L'Espagne exerce sa souveraineté sur ses deux enclaves depuis les années 1400, après la reconquête de l'Andalousie contre la présence arabe. Mais du côté marocain, la présence espagnole dans son espace géographique est inacceptable. D'ailleurs, les autorités marocaines réclament depuis plusieurs années la rétrocession des deux territoires.

Cette polémique sur la visite du souverain d'Espagne est aussi une manière pour les deux pays de se faire du capital politique au plan interne. Selon les médias espagnols, c'est pour répondre aux critiques de l'opposition que le Premier ministre José Luis Rodriguez Zapatero aurait organisé la visite de Juan Carlos. Le rappel de l'ambassadeur marocain par le roi Mohamed VI, est une autre façon de susciter la ferveur patriotique des Marocains. Malgré cette crise diplomatique, les relations bilatérales entre ces deux pays devraient se poursuivre.




Références:

(1) Anonyme, « Début de la visite du roi d'Espagne à Melilla sur fond de tension avec Rabat ». AFP, 6 novembre 2007. P. 2-6

(2) Anonyme, « Nette réprobation de la visite de Juan Carlos à Ceuta et Melilla ». AFP, 1novembre 2007. P.1-4

Autres références

Anonyme, « Mohammed VI dénonce la visite de Juan Carlos à Ceuta et Melilla » Angola press Luanda 11 novembre 2007. P.1-3

CAMBO, Diane, « Visite controversée du roi Juan Carlos à Ceuta et Melilla ». Le figaro, 5 novembre 2007. P.3-6

CHAMBRAUD, Cécile, « Le Maroc rappelle son ambassadeur en Espagne », Le Monde, 4 novembre 2007. P.1-7

KERDOUDI, Jawad, « La visite inadéquate du Roi Juan Carlos à Sebata et Melillia ». Le Matin. 7 novembre 2007. P.1-10

Dernière modification: 2007-11-16 08:17:30

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019