25 septembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

4 novembre 2007

Libération d'un ex-président philippin condamné à perpétuité


Alain Desjourdy
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2016
Élection de Rodrigo Duterte à la présidence des Philippines

novembre
2013
Passage du typhon Haiyan sur les Philippines

octobre
2011
Atteinte du cap des 7 milliards d'habitants sur la Terre

janvier
2001
Départ du président philippin Joseph Estrada

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

février
1987
Adoption par référendum d'une nouvelle Constitution aux Philippines

février
1986
Assermentation de Corazon Aquino à la présidence des Philippines

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

septembre
1972
Promulgation de la loi martiale aux Philippines

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

novembre
1965
Élection de Ferdinand Marcos à la présidence des Philippines

septembre
1963
Proclamation de l'indépendance de la Malaisie

mars
1957
Décès du président philippin Ramon Magsaysay

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

Le 25 octobre 2007, l'ancien président des Philippines, Joseph Estrada, a été libéré de prison après plusieurs années de détention. Appréhendé en 2001, il a été gracié par l'actuelle présidente des Philippines, Gloria Macapagal-Arroyo.

Le parcours politique de M.Estrada s'étale sur plus de trois décennies. Ancien acteur, il passe de maire de San Juan City en 1969, à président des Philippines en 1998. Cependant, son image est ternie en 2000 lorsqu'un scandale éclate. C'est le début d'une crise politique. Le 17 janvier 2001, des centaines de milliers de manifestants réclament son départ (1), l'armée lui retire son soutien et des membres de son gouvernement démissionnent. M.Estrada décide alors de démissionner et Madame Macapagal-Arroyo lui succède à la présidence.

En septembre 2007, M.Estrada est condamné à la prison à perpétuité pour corruption par un tribunal de la capitale, Manille (2). Il est reconnu coupable d'avoir empoché 62 millions d'euros à une loterie illégale, de manipulations sur le marché financier et d'entretenir des comptes bancaires fictifs (3). Malgré le verdict du tribunal, M.Estrada continue de clamer son innocence (4).

Plusieurs raisons expliquent la libération de Joseph Estrada. Selon Ignacio Bunye, porte-parole de la présidente, M.Estrada a été libéré «après avoir renoncé à solliciter tout nouveau mandat électif (5)». En effet, M.Estrada a mentionné qu'il renonçait au «projet de retrouver la sale politique (6)».

Finalement, la pression de l'opinion publique y est aussi pour quelque chose, car 86 % de la population désire la libération de l'ex-président (7). Il se pourrait que cette libération cache d'autres motifs. Selon Renato Reyes, chef du parti politique «Bayan», «ce pardon ne fait que servir les intérêts de Madame Arroyo (8)» Effectivement, la présidente est au plus bas dans les sondages, à la suite d'allégations de manipulation des résultats de l'élection présidentielle de 2004 (9).




Références:

(1) COMPAIN, Florence. «Perpétuité pour l'ancien président philippin», Le Figaro (Paris), 13 septembre 2007, p. 3.

(2) LA CROIX, «L'ancien président Joseph Estrada gracié», La Croix (Paris), 26 octobre 2007, p. 6.

(3) COMPAIN, Florence. Op. Cit.

(4) ALBERTO, Thea. «Free Estrada insists, ?I was never corrupt'», (En ligne), 26 octobre 2007, http://newsinfo.inquirer.net/breakingnews/nation/v... (Page consultée le 8 novembre 2007).

(5) AGENCE FRANCE PRESSE. «Estrada est gracié», Le Devoir (Montréal), 26 octobre 2007, p. B9.

(6) ASSOCIATED PRESS. Op. Cit.

(7) COMPAIN, Florence. Op. Cit.

(8) CONDE, Carlos H. «Philippine Ex-President Pardoned», New York Times (New York), 26 octobre 2007, p. A14.

(9) Loc. cit.

Dernière modification: 2007-11-09 08:36:29

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019