18 septembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

14 septembre 2008

Les radars américains en sol tchèque inquiètent


Emmanuel Choquette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

janvier
1993
Division de la République fédérative tchèque et slovaque en deux États séparés

décembre
1989
Accession de Vaclav Havel à la présidence de la Tchécoslovaquie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

janvier
1977
Création de la Charte 77 en Tchécoslovaquie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

mars
1969
Victoires de la Tchécoslovaquie contre l'Union soviétique aux championnats du monde de hockey sur glace, à Stockholm

août
1968
Intervention des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

mars
1953
Décès du président tchécoslovaque Klement Gottwald

décembre
1952
Exécution de Rudolf Slansky en Tchécoslovaquie

février
1948
Prise de contrôle du gouvernement par les communistes en Tchécoslovaquie

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 8 juillet 2008, Washington et Prague conviennent d'une entente autorisant l'installation d'une base de radars en sol tchèque. Après quatre années de négociations, l'accord est signé par le ministre des Affaires étrangères de la République tchèque, Karel Schwarzenberg, et la secrétaire d'État américaine, Condoleezza Rice(1). La présence de radars dans cette région s'inscrit dans le cadre du déploiement du bouclier antimissile américain et vise à contrer une éventuelle attaque des pays considérés « voyous », notamment l'Iran(2).

Le quotidien américain New York Times souligne toutefois que la ratification de l'entente risque d'être difficile en raison des nombreuses objections(3). La population tchèque s'oppose, dans une proportion de 70 %, à l'implantation de radars américains sur son territoire. Malgré l'appui du Premier ministre, Mirek Topolánek, et de l'ancien président, Váklav Havel, l'accord bilatéral divise aussi le Parlement(4). Ses opposants craignent de voir leur pays devenir la cible des ennemis des États-Unis. Selon le quotidien français Libération, plusieurs individus ont toujours en mémoire l'occupation soviétique et redoutent la présence de soldats étrangers en République tchèque(5).

Pour sa part, Moscou déclare qu'elle pourrait réagir de façon militaire contre l'implantation d'un système de défense antimissile stratégique aux abords de ses frontières(6). Le président de la Russie, Dmitri Medvedev, qualifie de « paternaliste » l'attitude des États-Unis et estime que l'accord américano-tchèque risque d'augmenter le niveau de tension en Europe(7). Le numéro un du Kremlin avoue par ailleurs poursuivre les négociations avec Washington afin d'éviter l'escalade. Il affirme cependant que les efforts diplomatiques des Américains dans cette direction sont insuffisants(8). En ce sens, l'entente entre les États-Unis et la Pologne sur le déploiement du bouclier antimissile américain en sol polonais, conclue le 20 août 2008, ne contribue guère à diminuer les inquiétudes de Moscou.




Références:

(1) VELUIRE, Anne-Claire. « Prague dit oui au bouclier américain », Libération, no 8452, édition du mercredi 9 juillet 2008, section monde, p. QUO11.

(2) Loc. cit.

(3) DEMPSEY Judy, BILEFSKY Dan. « U.S. and Czechs Sign Accord on Missile Shield », [En ligne], New York Times, 9 juillet 2008, http://www.nytimes.com/2008/07/09/world/europe/09s... page consultée le 18 septembre 2008.

(4) VELUIRE, Anne-Claire. « Prague dit oui au bouclier américain », Libération, no 8452, édition du mercredi 9 juillet 2008, section monde, p. QUO11.

(5) Loc. cit.

(6) NODE-LANGLOIS, Fabrice. « Bouclier antimissile : Medvedev menace », Le Figaro, no 19888, édition du jeudi 10 juillet 2008, p. 6.

(7) AFP. « Dmitri Medvedev dénonce le "paternalisme" occidental », Le Monde, édition du 17 juillet 2008, section International, p.5.

(8) Loc. cit.

Dernière modification: 2008-09-19 09:36:05

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019