30 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

18 janvier 2009

Changement de direction de l'UE : au tour de la République tchèque


Annick Baragengana
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

janvier
1993
Division de la République fédérative tchèque et slovaque en deux États séparés

décembre
1989
Accession de Vaclav Havel à la présidence de la Tchécoslovaquie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

janvier
1977
Création de la Charte 77 en Tchécoslovaquie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

mars
1969
Victoires de la Tchécoslovaquie contre l'Union soviétique aux championnats du monde de hockey sur glace, à Stockholm

août
1968
Intervention des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

mars
1953
Décès du président tchécoslovaque Klement Gottwald

décembre
1952
Exécution de Rudolf Slansky en Tchécoslovaquie

février
1948
Prise de contrôle du gouvernement par les communistes en Tchécoslovaquie

janvier
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Le 1er janvier 2009 marque un jour particulier pour les Européens, et spécialement pour les Tchèques. En effet, cette date correspond au coup d'envoi d'une nouvelle présidence de l'Union européenne (UE). La République tchèque, un État du centre de l'Europe, prend ainsi la tête de l'Union européenne et succède à la France(1). C'est le premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, qui assurera la présidence du Conseil de l'Union européenne, principal organe de décision de l'UE (2).

La présidence du conseil : les règles du jeu

La présidence du Conseil de l'UE est tournante dans le sens qu'elle est assurée par les États membres et ce, pour une période de six mois(3). En d'autres termes, chaque pays membre de l'UE s'occupe à tour de rôle de l'ordre du jour du Conseil et préside les réunions pendant six mois.

Un ordre de rotation a été préétabli à la suite des « deux derniers élargissements de l'Union européenne, en 1995 et en 2004»(4). L'ordre est établi jusqu'en 2020 et il est déterminé par le Conseil de l'Union européenne. Durant les six prochains mois, Mirek Topolánek agira à titre de président et parlera au nom de l'Union.

Les défis de la présidence tchèque

La République tchèque devra faire face à nombre de défis au cours de sa présidence. Un de ces défis est le fait qu'une part du pays est perçue comme eurosceptique. Cela est notamment dû au président tchèque, Vaclav Klaus, qui est vu comme un dissident à l'UE. Sa réticence a notamment été observée dans l'affaire du drapeau européen : « Le très eurosceptique chef de l'État tchèque Vaclav Klaus, qui se présente comme un dissident européen, a fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de hisser les couleurs de l'UE sur le château de Prague, siège officiel de la présidence »(5). Le président refuse de mettre en place ce symbole européen comme l'exige pourtant la tradition. Il s'agit d'un événement sans précédent, mais hautement symbolique. Vaclav Klaus va même jusqu'à comparer l'UE à l'Union soviétique (6). De plus, il ne cesse de critiquer l'idée d'Union européenne. L'euroscepticisme prononcé du président sème l'inquiétude, mais amène également des tensions au sein de l'UE. Il n'en reste pas moins qu'une partie importante du pays a un esprit européen. Malgré tout « le pays est partagé entre eurosceptiques et europhiles convaincus »(7). Face à tout cela, la République tchèque devra donc démontrer qu'elle peut assurer et diriger l'UE.

Par la suite, Mr Topolanek devra gérer le conflit gazier entre la Russie et l'Ukraine. La Russie menace d'interrompre ses livraisons de gaz vers l'Ukraine, alors que celui-ci est l'un des principaux pays de transit vers l'UE (8). Ce rapport de force entre les deux pays pourrait s'avérer un bon test pour la présidence tchèque. Il importe alors que le pays réussisse à trouver une solution entre Kiev (Ukraine) et Moscou (Russie). Ainsi, il devra prouver qu'il est en mesure de régler les difficultés auxquelles il fait face. Par le fait même, il « va devoir être à la hauteur de la présidence française de l'Union européenne qui a avancé sur de nombreux dossiers au programme » durant son mandat (9). Il y a donc des attentes élevées face à la République tchèque, car elle sera notamment comparée à la présidence française.

Le traité de Lisbonne est également un point important pour la nouvelle présidence. Pour l'heure, la République tchèque est le seul pays parmi les 27 de l'UE à ne pas avoir ratifié le traité, à l'exception de l'Irlande qui l'a rejeté. Il s'agit d'un projet de réforme de l'UE, destiné à améliorer le fonctionnement de ses institutions.

Pour conclure, Mirek Toponalek aura fort à faire durant sa présidence. Il aura notamment à calmer les craintes de certains quant à la capacité de la République tchèque à diriger l'Union européenne. Il sera également intéressant de voir de quelle façon va présider ce pays qui a comme handicap de ne pas appartenir à la zone euro, en plus d'être un jeune État membre de l'Union.




Références:

1. Toute l'Europe, Présidence de l'Union européenne, http://www.touteleurope.fr/fr/actions/construction... consulté le 7 janvier 2009

2. FONTAINE, Pascal, 12 leçons sur l'Europe, Luxembourg, Office des publications officielles des communautés européennes, 2007, 78p.

3.http://www.touteleurope.fr/fr/divers... consulté le 10 janvier 2009

4. Toute l'Europe, La présidence de l'Union européenne, http://www.touteleurope.fr/fr/organisation/institu... consulté le 7 janvier 2009

5. BARLUET, Alain, Glacial passage de témoin entre Paris et Prague, Le Figaro, 24/12/2008, http://www.lefigaro.fr/international/2008/12/23/01... consulté le 10 janvier 2009

6. Ibid.

7. Toute l'Europe, La présidence de l'Union européenne, op.cit

8. MÉVEL, Jean-Jacques, L'Union européenne entre dans la guerre du gaz, Le Figaro, 08/01/99,http://www.lefigaro.fr/matieres-premieres... consulté le 7 janvier 2009

9. Toute l'Europe, La présidence de l'Union européenne, http://www.touteleurope.fr/fr/actions/construction... consulté le 7 janvier 2009

Dernière modification: 2009-01-23 08:53:25

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019