29 septembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

18 janvier 2009

Échec total des troupes éthiopiennes en Somalie


Dany Lescault-Grenier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2019
Attribution du prix Nobel de la paix au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

juin
2000
Acceptation d'une trêve mettant fin à la guerre entre l'Éthiopie et l'Érythrée

mai
1993
Proclamation de l'indépendance de l'Érythrée

avril
1988
Signature d'un accord de paix mettant fin à la guerre de l'Ogaden

octobre
1984
Diffusion d'un reportage troublant à la BBC sur la famine en Éthiopie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

juin
1977
Début de la guerre entre la Somalie et l'Éthiopie

septembre
1974
Déposition de l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié

mars
1964
Conclusion d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit entre la Somalie et l'Éthiopie

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

L'annonce du retrait des troupes éthiopiennes de Somalie, prévu pour la fin 2008 ou le début 2009, constitue une nouvelle étape dans les relations tumultueuses entre les deux pays voisins. Il faut dire que depuis l'indépendance de la Somalie, en 1960, les relations entre ces pays sont difficiles. Les deux voisins situés dans la corne africaine (centre est) du continent africain, se livrent des combats entre eux. En 1964 et 1977, la Somalie attaqua en premier, voulant annexer la province éthiopienne de l'Ogaden. Puis, au début des années 90, la Somalie vit dans l'instabilité politique. L'Éthiopie en profite alors pour exercer de la pression sur la frontière avec la Somalie(1).

Des conflits armés font rage depuis 2006

Depuis 2006, la situation s'est envenimée. L'Éthiopie a envoyé des troupes dans le sud de la Somalie dans le but de chasser les Tribunaux islamiques, qui ont pris le pouvoir six mois plus tôt. L'Éthiopie désire le retour au pouvoir de son allié, le gouvernement fédéral de transition (GFT). Dans sa lutte face aux islamistes, Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, reçoit l'appui d'une grande puissance, soit les États-Unis.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, dans l'optique de la guerre au terrorisme, l'administration de George W. Bush soutient grandement l'Éthiopie(2). Depuis le début de 2006, le gouvernement éthiopien a envoyé plusieurs dizaines de milliers de soldats en Somalie. Les troupes éthiopiennes sont bien équipées, attaquant à l'aide d'hélicoptères de combats et de chars d'assaut(3). Le nombre de soldats a atteint 30 000 hommes pendant les plus forts moments de l'invasion(4).

Un retrait à saveur d'échec

Après avoir fait la lutte aux islamistes durant plus de deux ans, le gouvernement éthiopien est enclin à retirer ses troupes de la Somalie. Initialement, le départ était prévu pour la fin de l'année 2008, mais sur le terrain ce départ n'est pas complètement terminé (5). Le tout fut confirmé par le porte-parole de la diplomatie éthiopienne Wahide Bellay: «Quoi qu'il arrive, nous avons décidé de retirer nos troupes de Somalie à la fin de l'année»(6). L'ambiance dans laquelle s'effectuera le retrait des troupes éthiopiennes est sombre. En effet, il règne un climat d'incertitude et d'insécurité presque totale en Somalie. Le Groupe de sages de l'Union africaine (composé d'anciens membres), a demandé à Organisation des Nations unies (ONU) de déployer une force, sans délai, dans le but de stabiliser la Somalie (7).

Deux ans après le début de l'invasion éthiopienne, le constat d'échec est bien évident pour les troupes d'Addis-Abeba. Selon différentes sources, il paraît évident que l'Union des tribunaux islamiques a eu raison des troupes éthiopiennes. Les combats qui ont fait rage dans les rues et différents quartiers résidentiels auront chassé près de 700 000 Somaliens de la capitale Mogadiscio. Au niveau des troupes armées, l'Éthiopie a perdu beaucoup, puisque plusieurs centaines d'hommes ont péri durant les combats(8). Comme nous pouvons le constater, un climat d'incertitude est bel et bien présent en Somalie.

Le futur ne semble pas plus rose

Pour le moment, rien n'indique que les troupes éthiopiennes ont plié bagage pour un long moment. Il y a un climat de peur qui plane sur la Somalie, puisque l'armée éthiopienne conserve des troupes proches de la frontière séparant les deux pays. L'Union africaine a déjà dépêché une force de stabilisation qui compte près de 3 400 hommes. Initialement prévu pour atteindre 8000 hommes, cette force (l'Amisom) pourrait coûter plus de 200 millions à l'Union africaine(9). D'où l'importance pour le conseil des sages de l'Union de faire parvenir une force de stabilisation des Nations unies pour que la paix perdure le plus longtemps possible.

L'avenir est-il vers une résolution stable du conflit ou un retour des forces éthiopiennes en Somalie? La communauté internationale devra prendre de grandes décisions sous peu pour assurer la paix entre les deux pays de la corne africaine, sinon les divergences entre l'Éthiopie majoritairement chrétienne et la Somalie principalement musulmane pourraient dégénérer rapidement(10).




Références:

(1) BRANGEON, Alexandre, Les Éthiopiens entament le retrait de Somalie, RFI, 03-01-2009, http://www.rfi.fr/actufr/articles/109/article_76845.asp, (11 janvier 2009)

(2) RÉMY, Jean-Philippe, L'armée éthiopienne se retire de Somalie sur un constat d'échec, Le Monde, 02-12-08, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2008/12/01/l... (11 janvier 2009)

(3) BRANGEON, Alexandre, op.cit

(4) RÉMY, Jean-Philippe, op.cit

(5) RÉMY, Jean-Philippe, «L'armée éthiopienne se retire de Somalie sur un constat d'échec», Le Monde, 10 janvier 2009

(6) OLAD HASSAN, Mohamed, «L'Éthiopie va quitter la Somalie d'ici la fin de l'année», La Presse Canadienne, 28 novembre 2008

(7) RÉMY, Jean-Philippe, L'armée éthiopienne se retire de Somalie sur un constat d'échec, Le Monde, 02-12-08, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2008/12/01/l... (11 janvier 2009)

(8) RÉMY, Jean-Philippe, op.cit

(9) RÉMY, Jean-Philippe, op.cit

(10) BRANGEON, Alexandre, Les Éthiopiens entament le retrait de Somalie, RFI, 03-01-2009, http://www.rfi.fr/actufr/articles/109/article_76845.asp, (11 janvier 2009)

Autres références

BBC NEWS, Somalie : une nouvelle année pleine d'incertitudes, BBCAfrique.com, 03-01-09, http://www.bbc.co.uk/french/highlights/story/2009/... 11 janvier 2009

ERNEST AKA, Simon, Ethiopie: Bientôt le retrait des troupes éthiopiennes en Somalie allAfrika.com, 29-11-08, http://fr.allafrica.com/stories/200812010608.html, 11 janvier 2009

Dernière modification: 2009-01-30 08:57:24

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019