1 décembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

22 février 2009

Manifestation monstre à Madagascar


Simon Besner
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2016
Ouverture du seizième Sommet de la Francophonie

mars
2009
Renversement du président malgache Marc Ravalomanana

février
1993
Élection d'Albert Zafy à la présidence de Madagascar

juin
1991
Contestation populaire à Madagascar

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

septembre
1984
Émeutes du «Kung Fu» à Madagascar

décembre
1975
Instauration de la deuxième République à Madagascar

mai
1972
Protestations étudiantes à Madagascar

avril
1971
Soulèvement du Monima et déclenchement d'une crise au Madagascar

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

juin
1960
Proclamation de l'indépendance de Madagascar

Le 28 janvier 2009, pas moins de 10 000 personnes se sont rassemblées à Madagascar à l'appel du maire de la capitale Antananarivo, Andry Rajoelina. Ce dernier demande la démission du président Marc Ravalomanana, qu'il accuse, entre autres, de mal dépenser l'argent de l'État et de mettre en danger la démocratie. Il souhaite même le remplacer.

Les troubles ont commencé le 25 janvier, alors que la station de télévision Viva, une chaîne privée qui appartient au maire Rajoelina, a été fermée (1). À la suite de cet événement, le maire a accusé le président malgache de nuire à la liberté d'expression et à la démocratie. M. Rajoelina a également accusé le gouvernement de spolier les terres du pays au profit de la compagnie sud-coréenne Daewoo (2). Une manifestation s'en est suivie, le 26 janvier, pendant laquelle les immeubles de la télévision d'État ainsi qu'une chaîne privée liée au président auraient été incendiés (3).

La manifestation du 28 janvier s'est donc tenue à la suite de ces événements. Le maire et ses partisans ont voulu faire savoir au président qu'ils souhaitent son départ. Quant à lui, le président Ravalomanana accuse le maire d'être «l'initiateur des troubles» et souhaite ramener l'ordre dans ce pays qualifié «d'avant-poste du continent en matière de démocratie.(4)»




Références:

(1) JEUNE AFRIQUE. «Nouvelle manifestation prévue, le président accuse le maire», http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090128... , créée le 28 janvier 2009 (page consultée le 19 février 2009)

(2) 7 SUR 7. «La capitale de Madagascar vacille sous les émeutes», http://berthoalain.wordpress.com/2009/01/26/emeute... , créée le 26 janvier 2009 (page consultée le 19 février 2009)

(3) LA PRESSE CANADIENNE. «Madagascar : des manifestants incendient un bâtiment de la télévision», http://berthoalain.wordpress.com/2009/01/26/emeute... , créée le 26 janvier 2009 (page consultée le 19 février 2009)

(4) ROUBAUD, François. «Démocratie électorale et inertie institutionnelle à Madagascar», Développement et insertion internationale, mars 2001, p.16

Dernière modification: 2009-02-27 07:46:35

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019