30 novembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

27 novembre 2005

GM supprimera 30 000 emplois en Amérique du Nord


Ludovic Blais
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2020
Élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis

septembre
2020
Dépassement du million de personnes décédées des suites de la covid-19

mai
2020
Premier vol spatial habité pour l’entreprise américaine SpaceX

mai
2020
Mort violente de George Floyd et émeutes aux États-Unis

mars
2020
Dévoilement d’un plan de stimulation économique de 2 trillions de dollars aux États-Unis

février
2020
Accord de paix conditionnel en Afghanistan entre les États-Unis et les talibans

janvier
2020
Annonce d’un plan de paix des États-Unis dans le différend israélo-palestinien

janvier
2020
Accord commercial préliminaire entre les États-Unis et la Chine

janvier
2020
Assassinat du général iranien Qassem Soleimani

décembre
2019
Vote de la Chambre des représentants pour la destitution du président des États-Unis

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

Le 21 novembre dernier, le PDG de General Motors (GM), M. Rick Wagoner, annonçait un plan de restructuration. Ce plan prévoit la perte de 30 000 emplois en Amérique du Nord.

Aux États-Unis, ce sont les usines d'assemblage d'Oklahoma City (Oklahoma), de Lansing (Michigan), de Spring Hill (Tennessee), de Doraville (Géorgie), qui seront touchées par les coupures de postes d'ici 2008 (1). C'est chez nos voisins du sud que les coupures seront les plus importantes.

Au Canada, la deuxième usine d'Oshawa en Ontario fermera en 2008, ainsi que l'usine de pièces de St. Catherines en Ontario. La première usine d'Oshawa sera aussi touchée par la fermeture de son troisième quart de travail (2). Au Québec, les conséquences seront plus indirectes, l'industrie de la construction automobile étant absente depuis longtemps. En effet, beaucoup de commerçants du domaine des pièces d'automobiles au Québec font affaires avec des commerçants d'Ontario. Aussi, GM fait affaire avec d'importants sous-traitants au Québec, dont Camoplast, de Sherbrooke (2000 employés), IPL (1100 employés à Saint-Damien et Saint-Lazare), Montupet (350 employés) à Rivière-Beaudette, près de Salaberry-de-Valleyfield, qui seront touchés indirectement, mais sûrement, par les coupures en Ontario et aux États-Unis (3).

Il y a aussi la question de la fiscalité dont il faut tenir compte. L'Ontario est une des provinces les plus riches au Canada, donc qui fournit le plus de revenu au système de péréquation canadien (4). S'il y a coupures de poste dans les usines de GM dans cette province, postes qui sont souvent très bien rémunérés, il y a aura aussi des emplois indirects également bien rémunérés, qui seront perdus, donc dans les deux cas moins de revenus fiscaux. Et s'il y a moins de revenu fiscaux, il y en aura moins à redistribuer aux provinces qui en ont besoin. Le Québec a bénéficié de 5.2 milliards l'an dernier, ce qui représente 10% de son budget. C'est une somme importante qui risque de ne plus être disponible (5).

Pour certains analystes, la restructuration aurait été rendue nécessaire par une vision du marché américain incorrecte de la part des responsables du développement du géant américain. En effet, la compagnie aurait misé beaucoup sur la production de véhicule utilitaire sport (VUS). Mais ce type de véhicule est très énergivore. Le problème vient du fait que ce type de véhicule avait été conçu quand le baril de pétrole était à 20$ et non pas à l'actuel 50$. Les consommateurs, même américains, ne voulaient donc plus de ces véhicules et en assumer les coûts devenus exorbitants (6). Ce même manque de vision pourrait prendre encore quelques années avant d'être corrigé, ce qui laisse suffisamment d'années pour les compétiteurs japonais et coréens pour se faire une bonne place dans le marché américain.

Mais ce plan de restructuration ne fait pas que des mécontents. Le deuxième producteur mondial d'automobiles, la compagnie japonaise Toyota, pourrait très bien devenir numéro 1 d'ici l'an prochain. En effet, la perte de capacité de production chez GM entraîné par la restructuration, combinée avec une hausse prévue de la production chez Toyota, pourrait très bien déloger le géant américain du trône qu'il occupe depuis 73 ans (7). De plus, Toyota a des coûts de production beaucoup moins importants en Amérique du Nord, étant donné qu'elle n'a pas a versé de généreuses pensions à ses employés à la retraite, contrairement à GM (8).

Seul l'avenir nous dira si GM perdra son titre de numéro 1 mondial. Mais d'ici à ce moment, la compagnie devra se concentrer sur le développement de nouveaux modèles qui sauront plaire aux gens, ainsi que sur le développement de véhicules consommant moins d'essence, quitte à perdre son titre de premier mondial pour quelques années.




Références:

(1)La Presse Canadienne, General Motors va supprimer 30 000 emplois, PC, Lundi 21 novembre,

(2)Michel MUNGER, GM fermera deux usines au Canada, [En ligne], lundi 21 novembre 2005, www.LaPresseAffaires.com

(3)Claude PICHER, Mauvaise nouvelle pour le Québec, La Presse, mardi 22 novembre 2005.

(4)Le système de péréquation est un système qui redistribue les ressources financières des provinces les plus riches aux provinces les plus pauvres.

(5)Claude PICHER, Mauvaise nouvelle pour le Québec, La Presse, mardi 22 novembre 2005.

(6)Alexandre SIROIS, Le déclin de l'empire américain, La Presse, mardi 22 novembre 2005.

(7)Réal PELLETIER, Réformes mitigées chez GM alors que Toyota vogue sur son erre d'aller, La Presse, jeudi 24 novembre 2005.

(8)Pierre LESSARD, GM et la retraite, Le Devoir, vendredi 18 novembre 2005.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019