29 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ

Équipe Perspective monde
Texte rédigé par Yannick Jean


Historique

Si l'Organisation des Nations Unies et par surcroît, l'Organisation mondiale de la santé n'avaient pas vues le jour, il est certain qu'un très grand nombre de vies aurait été perdu. L'ONU naquit des cendres de la Société des Nations qui avait déjà en son sein un organisme voué à la santé. Suite à la grippe espagnole qui a fait plus de 20 millions de morts en 1918-1919, la SDN a mis sur pied le Comité d'hygiène. Ce comité allait devenir, par la suite, l'Organisation mondiale de la santé.

C'est en 1948 que l'OMS fut crée, ce qui en fait l'une des plus anciennes organisations à évoluer sous l'égide de l'ONU. En fait, la décision de sa création avait été prise en 1946, mais elle ne fut fondée que deux ans plus tard. L'Organisation mondiale de la santé se préoccupe principalement des problèmes de santé au niveau mondial. Parmi ses activités, on dénote la lutte pour l'éradication de maladies infectieuses au Tiers-Monde. Et depuis 1948 jusqu'à nos jours, ses membres adoptent ensemble des règlements et recommandations sur une multitude de sujets à chacune des Assemblées auxquelles ils sont convoqués.

Mandats et objectifs

Précisons que l'Organisation mondiale de la santé a un mandat on ne peut plus clair. Celui d'amener les humains au niveau de santé le plus élevé possible. Dans sa constitution, l'OMS défini la santé « comme un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. »

Bien entendu, l'OMS prend les moyens nécessaires à la réalisation de son mandat ultime. Pour ce faire, elle se fixe des objectifs à courte échéance selon la nécessité et les ressources disponibles. Au bout du compte, l'OMS obtient des résultats significatifs résultant de ses efforts. Elle travaille pour établir des méthodes de diagnostic universelles. Elle milite également en faveur de l'adoption de normes internationales régissant divers produits et aliments.

Finalement elle tente par tous les moyens mis à sa disposition de réaliser son mandat, soit en isolant des foyers d'épidémies, soit en lançant des programmes de vaccination ou en recherchant du financement par exemple. En parfaite harmonie avec les buts et principes de la Charte des Nations Unies, l'Organisation mondiale de la santé n'est efficace que grâce à la bonne volonté des États Membres à mobiliser les ressources humaines et matérielles nécessaires au bon fonctionnement des opérations menées.

Membres

Avec les années, l'OMS est devenue l'institution possédant le plus grand nombre de pays membres parmi toutes celles que compte l'Organisation des Nations Unies. Son nombre de membres dépasse même cette dernière comptant à ce jour 191 membres contre 192 pour l'OMS. L'Ile Cook et le Nioué figurent sur la liste des États membres de l'OMS contrairement à l'ONU qui n'a pas ces États dans ses rangs. Par contre, le Liechtenstein siège à l'ONU mais pas à l'OMS.

On comprend bien pourquoi il y a tant de pays membres, dont quelques-uns ne faisant pas parti des Nations Unies, mais qui furent qualifiés membres à la majorité simple par l'Assemblée de la santé. La santé est une priorité presque impossible à négliger pour tous les pays du monde et être admis à l'OMS représente bien des avantages pour les pays les plus défavorisés.

Structure

À l'interne, l'OMS comprend trois organes. Il s'agit de l'Assemblée mondiale de la santé, forum où se décident les modalités et l'exécution des résolutions. Elle a lieu une fois par année, mais l'Assemblée peut se réunir autant de fois que la situation l'exige. C'est là entre autres que seront étudiées les recommandations relatives à la santé provenant de l'un ou l'autre des 6 organes principaux de l'ONU (excepté la Cour internationale de justice). Elle doit aussi rendre des rapports et créer toute commission ou institution jugée nécessaire.

Le second organe qui compose l'OMS est le Conseil exécutif qui, comme son nom l'indique, est chargé de l'application des décisions prises à l'Assemblée mondiale de la santé. Il doit également préparer l'ordre du jour de cette même Assemblée. Trente-deux États Membres siègent au Conseil exécutif et chaque représentant est élu pour trois ans et doit être techniquement qualifié, c'est-à-dire avoir des compétences dans plusieurs champs de la santé.

Finalement, le Secrétariat constitue le troisième et dernier organe de l'OMS. On y trouve le personnel technique et administratif ainsi que Directeur général qui est à la fois Secrétaire de l'Assemblée mondiale et du Conseil exécutif. Par conséquent, c'est lui qui orchestre les procédures issues d'un commun accord entre les États Membres.

Instrument de décision

Comme il est de coutume à l'ONU, chaque État Membre possède une voix à l'Assemblée. C'est donc là que se dessinent les grandes orientations de la politique de l'OMS. Les décisions sont prises à la majorité des deux tiers lorsqu'il n'y a pas consensus général et elles établissent des conventions internationales en matière de santé.

À travers le monde, c'est la seule organisation qui possède un pouvoir réglementaire puisqu'elle impose ses réglementations sanitaires à tous les États, même ceux qui ont voté contre celles-ci. Cette disposition toute spéciale à l'OMS va à l'encontre du droit international. Toutefois, comprenons bien qu'en cas d'épidémie, l'État où subsiste le foyer d'infection doit être responsable et respecter les conventions sanitaires imposées par l'OMS. Même s'il vote contre, il est du devoir de l'État de mettre en oeuvre les mesures sanitaires pour ne pas laisser se propager l'agent infectieux aux États voisins.

Outre les décisions concernant les résolutions de l'OMS, l'Assemblée procède à l'élection des États qui désigneront un candidat au poste de D.G au Conseil exécutif et à la nomination du directeur général pour un mandat d'une durée de 5 ans.

Autres informations intéressantes

Il est étonnant de voir comment le champ d'activités de l'OMS est large. Il faut dire que la maladie a de nombreux visages. Pour la mise en oeuvre et le déploiement de ses opérations, l'OMS s'est voté un budget de 880 millions pour la période 2004-2005. Dans le cas où un État ne remplit pas ses obligations financières, son droit de vote à l'Assemblée est révoqué et il est suspendu de l'OMS jusqu'à nouvel ordre.

Interventions récentes

On a souvent entendu parler de l'OMS ces dernières années avec les épidémies de SRAS et la menace plus récente d'une pandémie de grippe aviaire, mais d'autres luttes toutes aussi importantes restent dans l'ombre. Paradoxalement, ce sont des fléaux comme le tabagisme et l'alcoolisme qui sont combattus pas l'OMS et en même temps ceux qui sont le moins médiatisés. Aussi, l'OMS mène toujours des campagnes de lutte contre le paludisme et la poliomyélite qui font encore beaucoup trop de victimes. Parmi ses succès, on compte notamment une victoire contre les maladies infectieuses qui causent la cécité visuelle telle que l'onchocercose et le trachome.

Bibliographie

Constitution de l'Organisation mondiale de la santé

Organisation mondiale de la santé, (page consultée le 6 octobre 2005), À propos de l'OMS, [En ligne] Adresse URL : http://www.who.int/about/fr/

AGINAM, Obijiofor. Affaires étrangères Canada, (page consultée le 5 octobre 2005), Bref historique de l'OMS, [En ligne] Adresse URL : http://www.dfait-maeci.gc.ca/cip-pic/current_discussions/aginam-fr.asp

Wikipedia l'encyclopédie libre, (page consultée le 6 octobre 2005), Organisation mondiale de la santé, [En ligne] Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/ wiki/Organisation_mondiale_de_la_sant%C3%A9

INRS France, (page consultée le 6 octobre 2005), Grippe aviaire : risques en milieu professionnel et perspectives en cas de pandémie, [En ligne] Adresse URL : http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParIntranetID/OM:Document: 402FCB20627CB382C12570500054C8B8/$FILE/Visu.html




Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019