3 juillet 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

25 novembre 1975

Proclamation d’indépendance du Suriname

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Le Suriname, un État de la côte nord-est de l’Amérique du Sud, est sous le contrôle des Pays-Bas depuis le XVIIe siècle. Après avoir obtenu l’autonomie interne, en décembre 1954, ses dirigeants continuent de faire avancer l’idée d’indépendance qu’ils proclament finalement, le 25 novembre 1975, après de longues négociations.

Un des plus petits pays d’Amérique, le Suriname (ou Guyane néerlandaise) a une population très diversifiée sur le plan ethnique. Il obtient l’autonomie interne en décembre 1954, mais sa politique étrangère reste entre les mains des Pays-Bas. Le mouvement pour la pleine indépendance prend un nouvel élan le 19 novembre 1973 avec l’élection d’un gouvernement réunissant des partis qui y sont favorables. Des négociations débutent. Pendant ce temps, des dizaines de milliers d’habitants quittent pour les Pays-Bas. Du nombre on compte beaucoup d’Hindoustanis, peu confiants dans l’indépendance et inquiets d’une domination, voire de violences, de la part des Noirs et Créoles qui contrôlent déjà l’administration. Ce mouvement d’exode favorise les négociations, les dirigeants des Pays-Bas redoutant les tensions sociales suscitées chez eux par cette immigration soudaine. À la suite d’une rencontre tenue à La Haye, en mars 1975, les négociateurs s’entendent sur une proclamation de l’indépendance en novembre de la même année. Après le vote des chambres et l’adoption d’une Constitution, le 21 novembre, le Suriname devient une république indépendante le 25. Il conserve cependant des liens avec les Pays-Bas. Une aide économique d’envergure, environ 1,5 milliard de dollars sur 10 ans, est par exemple consentie au nouveau pays. Des cérémonies ont lieu dans la capitale, Paramaribo, en présence de la reine Béatrix et du premier ministre Henck Aaron, chef du Parti national du Suriname (PNS). Le gouvernement américain, qui reconnaît le Suriname, délègue pour sa part son secrétaire à la marine. Aaron et son PNS seront reportés au pouvoir lors d’élections tenues le 31 octobre 1977. Un coup d’État dirigé par le sergent-major Desi Bouterse et des militaires mène toutefois au renversement du gouvernement et à la suspension de la Constitution, le 25 février 1980.

Gouvernance et gouvernement [ 25 novembre 1975 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Suriname
LimitéJohan Henri Eliza FerrierHenck Alphonsus Eugène Arron

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1965 - 1985



novembre
1975
Proclamation d’indépendance du Suriname

décembre
1975
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)


Dans l'actualité


février
2018
Le Suriname à l'heure des mises au point

janvier
2017
Le Suriname : une démocratie en évolution

septembre
2010
Branle-bas au Suriname : l'ex-dictateur Bouterse est élu président


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019