19 octobre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

17 mai 1963

Élection au Maroc d’un gouvernement minoritaire du Front pour la défense des institutions constitutionnelles

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Hassan II

Les premières élections législatives au Maroc depuis l’indépendance, en 1956, se déroulent le 17 mai 1963. À cette occasion, le Front pour la défense des institutions constitutionnelles (FDIC), une formation royaliste, remporte une majorité relative de sièges, soit 69 sur 144, avec 47,9 % des voix des électeurs.

Le référendum du 7 décembre 1962 permet aux Marocains de se prononcer sur un projet de Constitution proposé par le roi Hassan II. Celui-ci règne sur le pays depuis 1961. Le texte décrit le Maroc comme une « monarchie constitutionnelle ». Dans les faits, le souverain possède énormément de pouvoir. Le référendum est boycotté par l’Union nationale des forces populaires (UNFP), une formation de gauche, mais reçoit un vote très favorable avec une forte participation. En mai 1963, le Maroc indépendant tient ses premières élections parlementaires. Elles surviennent alors que le gouvernement a connu une période trouble avec la démission en décembre 1962 de trois ministres du parti au pouvoir, soit l’Istiqlal (pour l’indépendance), en friction avec le roi Hassan II. Selon un porte-parole du gouvernement, le roi tente d’intervenir de plus en plus dans la gestion de l’économie. En prévision des élections, un nouveau parti est créé en mars 1963 pour contrer l’Istiqlal et l’UNFP. Il s’agit du FDIC, dirigé par un ministre proche d’Hassan II, Ahmed Réda Guédira, qui réunit d’autres formations existantes. Derrière le slogan « Dieu, la Patrie, le Maroc », il se démarque en offrant un support inconditionnel au roi. Lors des élections, il arrive en tête, mais sans obtenir la majorité, avec 47,9 % des voix et 69 sièges sur 144. Il devance l’Istiqlal, qui récolte 28,5 % des votes et 41 sièges, ainsi que l’UNFP (19,4 %, 28 sièges). Le FDIC poursuivra sur sa lancée en connaissant du succès aux élections communales du 28 juillet, alors que des leaders de l’UNFP sont la cible d’arrestations. Il faudra attendre le 13 novembre avant que le roi nomme le royaliste Ahmed Bahnini comme premier ministre, à la tête d’un cabinet composé en quasi-totalité de membres du FDIC. Il sera rapidement miné par des divisions.

Résultats du scrutin

Gouvernance et gouvernement [ 17 mai 1963 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Maroc
TransitionHassan II ben MohammedHassan II

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1958 - 1968



juin
1958
Fin du conflit d'Ifni entre le Maroc et l'Espagne

février
1960
Tremblement de terre d'Agadir, au Maroc

février
1961
Décès du roi du Maroc, Mohammed V

mai
1963
Élection au Maroc d’un gouvernement minoritaire du Front pour la défense des institutions constitutionnelles

mai
1963
[Résultats] Élections législatives

juin
1965
Promulgation de l'état d'exception au Maroc


Dans l'actualité


novembre
2016
Maroc : la popularité du PJD confirmée aux élections législatives de 2016

avril
2015
Sahara occidental: la conquête de l'Ouest

mars
2014
La longue marche vers l'émancipation économique des femmes

octobre
2011
Maroc : des élections à la sauce référendaire

novembre
2010
La démocratie au Maroc : entre tradition et modernité

novembre
2008
Aminatou Haïdar reçoit le prix Robert F. Kennedy

novembre
2007
Crise diplomatique entre l'Espagne et le Maroc

septembre
2007
Élections au Maroc : entre progrès démocratique et désillusion

novembre
2005
La Marche verte a eu 30 ans


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019