12 août 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   


Politique intérieure


Un an après son adhésion à la Communauté française, en 1958, le Soudan français se joint au Sénégal pour former la Fédération du Mali. Des différends mènent à une rupture, en 1960. Le Soudan français devient la République du Mali et proclame son indépendance en 1960. Celui qui la dirige, Modibo Keita, donne une orientation socialiste au pays. Il est renversé par un coup d'État en 1968, et remplacé par Moussa Traoré. Celui-ci gouverne de façon autoritaire le Mali, un pays pauvre affecté par de nombreuses sécheresses. L'instabilité croissante - rébellion touareg, contestation sociale - qui règne au début des années 1990 entraîne le renversement de Traoré et le retour éventuel à la vie démocratique. Au tournant du siècle, le Mali demeure néanmoins confronté à des problèmes importants, comme la corruption et le redressement d'une économie carencée. En 2012, l'unité nationale est menacée par la rébellion touareg qui prend le contrôle du nord du pays. Cette crise entraîne le renversement du président, l'établissement de l'état d'urgence et une intervention française permettant de rétablir une certaine stabilité.


Politique extérieure

La Fédération du Mali, qui obtient son indépendance de la France en 1960, conserve des liens étroits avec celle-ci malgré certains différends. Devenu simplement le Mali après le départ du Sénégal, en 1960, le jeune pays, qui adopte un modèle de développement socialiste, se rapproche des démocraties populaires et de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). L'abandon de ce modèle favorise une politique d'ouverture aux capitaux étrangers. Mais le Mali, un pays d'une grande pauvreté, reste dépendant de l'aide et des directives des grandes institutions internationales. En 1985, un conflit armé de courte durée oppose les Maliens à leur voisin du sud, le Burkina Faso. Il se règle l'année suivante. Mise à mal par la rébellion touareg en 2012, l'autorité de Bamako profite de l'intervention de troupes françaises (opération Serval), l'année suivante.


Des conflits et des morts


1990-1995 [ Mali ] Violences ethniques (Tuareg) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Mali


Chronologie depuis 1960


4 avril 1960
Proclamation d'indépendance de la Fédération du Mali

Après avoir été membre de la fédération de l'Afrique-occidentale française (A-OF) jusqu'en 1958, le Sénégal et le Soudan français s'unissent au sein de la Fédération du Mali. Celle-ci déclare son indépendance le 4 avril 1960.
20 août 1960
Proclamation de l'indépendance du Sénégal

Après avoir exprimé le désir de se retirer de la Fédération du Mali, le Sénégal proclame son indépendance le 20 août 1960. Élu le 5 septembre 1960, son premier président, l'écrivain Léopold Sédar Senghor, sera une des figures de proue du mouvement de décolonisation en Afrique.
22 septembre 1960
Proclamation de l'indépendance du Mali

Après avoir été membre de la fédération de l'Afrique-occidentale française (A-OF) jusqu'en 1958 et fait partie de l'éphémère Fédération du Mali depuis quelques mois, le Mali, jadis connu sous le nom de Soudan français, proclame son indépendance le 22 septembre 1960.
1 septembre 1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

Le président yougoslave Josip Broz, dit Tito, est l'hôte d'une importante conférence réunissant des représentants de 24 pays non-alignés à Belgrade. L'apaisement des tensions entre les superpuissances est au coeur de cette rencontre qui s'étale sur cinq jours.
26 mai 1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

Des représentants de 31 pays africains, dont de nombreux chefs de gouvernement et d'État, sont réunis à Addis-Abeda, en Éthiopie, afin de procéder à la création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA).
19 novembre 1968
Renversement du président malien Modibo Keita

Un petit groupe de militaires, dirigés par le lieutenant Moussa Traoré, renverse le président malien Modibo Keita, en poste depuis l'indépendance en 1960. Un gouvernement provisoire est formé avec l'intention d'assainir « la situation sous tous les plans », notamment en instaurant des réformes démocratiques.
25 décembre 1985
Conflit entre le Burkina Faso et le Mali

Des affrontements éclatent à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali, après que le Burkina Faso ait tenté de tenir un recensement dans la bande frontalière de Agacher, une zone disputée par les deux pays. Les combats réactualisent un conflit vieux de deux décennies qui se réglera définitivement après une guerre de 5 jours.
17 février 1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

Le président français François Mitterrand convoque à Versailles le premier Sommet de la Francophonie internationale. Des représentants de 41 pays, comptant plus de 120 millions d'habitants, y prennent part.
26 mars 1991
Renversement du président Moussa Traoré au Mali

Le renversement du président malien Moussa Traoré, au pouvoir depuis 1968, est suivi par une transition démocratique qui entraînera la tenue d'élections législatives et présidentielle en 1992.
23 février 1992
[Résultats] Élections législatives
12 avril 1992
Élection d'Alpha Oumar Konaré à la présidence du Mali

Le scrutin du 16 avril 1992 constitue la première élection présidentielle au Mali depuis le renversement du régime autoritaire de Moussa Traoré, en mars 1991. Neuf candidats sont sur les rangs, dont Alpha Oumar Konaré qui remporte la victoire au second tour, obtenant 69 % des voix.
12 avril 1992
[Résultats] Élection présidentielle
11 mai 1997
Réélection d’Alpha Oumar Konaré à la présidence du Mali

L’année 1997 est marquée au Mali par la réélection du président Alpha Oumar Konaré et la victoire aux législatives de son parti, l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-Pasj). Des irrégularités et de la controverse entachent cependant les résultats qui sont fortement contestés par l’opposition.
28 avril 2002
[Résultats] Élection présidentielle
12 mai 2002
Élection d'Amadou Toumani Touré à la présidence du Mali

Après l'élection présidentielle controversée de 1997, le président Alpha Oumar Konaré décide de respecter la Constitution et ne se représente pas au scrutin de 2002. La victoire est alors remportée par Amadou Toumani Touré, un candidat indépendant qui a été un artisan de la chute du régime autoritaire de Moussa Traoré en 1991.
14 juillet 2002
[Résultats] Élections législatives
29 avril 2007
Réélection d'Amadou Toumani Touré à la présidence du Mali

Le président sortant du Mali, Amadou Toumani Touré, est réélu dès le premier tour de l’élection du 29 avril 2007 avec 71,2 % des voix. Il devance Ibrahim Boubacar Keïta (19,1 %) par une marge considérable, incitant des membres de l'opposition à douter des résultats.
29 avril 2007
[Résultats] Élection présidentielle
1 juillet 2007
[Résultats] Élections législatives
22 mars 2012
Renversement du président malien Amadou Toumani Touré

Insatisfaits de l'action de leur gouvernement face aux rebelles touaregs et aux djihadistes qui luttent pour l'indépendance de l'Azawad, des militaires renversent le président malien Amadou Toumani Touré. La Constitution est suspendue et la transition assurée par un comité que dirige le capitaine Amadou Haya Sanogo.
11 janvier 2013
Intervention militaire française au Mali

La progression des forces islamistes sur une partie grandissante du territoire malien incite la France à intervenir militairement. Son appui permet à l'armée du Mali de reprendre en quelques semaines la plupart des villes importantes du pays.
28 juillet 2013
[Résultats] Élection présidentielle
11 août 2013
Élection d’Ibrahim Boubacar Keïta à la présidence du Mali

Après un coup d'État des militaires en 2012, la Constitution du Mali est suspendue et les élections prévues cette année-là sont reportées à 2013. À la suite d’un scrutin caractérisé par un taux de participation élevé et un calme relatif, l’ex-premier ministre Ibrahim Boubacar Keïta est élu au second tour avec 77,6 % des voix.
24 novembre 2013
[Résultats] Élections législatives
29 juillet 2018
[Résultats] Élection présidentielle
12 août 2018
Réélection d'Ibrahim Boubacar Keïta à la présidence du Mali

Malgré la signature d'un accord de paix entre le gouvernement et les rebelles djihadistes en 2015, les violences persistent au Mali. Une élection présidentielle se tient tout de même le 12 août 2018. Elle est marquée par la victoire au second tour du président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, avec 67,2 % des voix.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019