2 décembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   


Politique intérieure


En 1950, le Parti démocrate met fin à la domination du Parti républicain du peuple. Il mise sur les capitaux étrangers pour réaliser un virage vers le libéralisme économique qui s'effectue au cours de la décennie. La Turquie connaît une phase de croissance, mais doit aussi composer avec des périodes d'instabilité politique au début des années 1960, 1970 et 1980. Elles entraînent l'intervention des militaires, mais un pouvoir civil est restauré à chaque occasion. Des problèmes durables continuent néanmoins de miner le climat politique, comme les conflits avec la minorité kurde et les affrontements entre l'extrême gauche et l'extrême droite. Une économie chancelante accroît les tensions au cours des années 1990 qui sont marquées par une percée des intégristes musulmans au sein des institutions politiques. Cette situation suscite de profonds débats dans cette république qui n'a pas de religion d'État, même si sa population est très majoritairement musulmane. La Turquie connait de solides performances économiques au début du XXIe siècle. Sa stabilité politique est cependant rompue en 2013 alors que de forts mouvements de protestation s'affichent contre le gouvernement.


Politique extérieure

Après une déclaration de guerre tardive au Japon et à l'Allemagne, en 1945, la Turquie noue des liens étroits avec les puissances occidentales. Elle accepte l'aide économique américaine (plan Marshall) et participe aux alliances stratégiques formées dans le contexte de la guerre froide - Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), pacte de Bagdad. Cette relation étroite et la présence de bases américaines en sol turc sont une source de contestation. La décision des Turcs de répliquer à une intervention grecque en déployant des troupes à Chypre, en 1974, entraîne des tensions avec les Américains qui se résorberont éventuellement. À un autre niveau, ils doivent composer avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un mouvement armé souhaitant l'indépendance d'un État kurde amputant la Turquie d'une partie de son territoire. Les années 1990 et le début du XXIe siècle sont également marquées par un important débat sur l'intégration de la Turquie à l'Union européenne (UE). La guerre civile du voisin syrien, qui entraîne l'arrivée de nombreux réfugiés à partir de 2011, constitue un foyer de tensions suscitant l'inquiétude d'Ankara.


Des conflits et des morts


1974-1974 [ Chypre null ] Violence civile, invasion de l'armée turque, division de l'île en deux zones. > 5,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1974-1985 [ Turquie ] Violence civile > 8,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1977-1980 [ Turquie ] Violence ethnique (Arméniens) > 5,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
1984-1999 [ Turquie ] Violences ethniques (Kurdes) > 40,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).
2004-2005 [ Turquie ] Violences ethniques (Sud-Est) > 1,000 morts liés directement au conflit (selon les estimations).

Pour en savoir plus sur la méthodologie, consulter la section «Conflits».





Turquie


Chronologie depuis 1945


21 juillet 1946
Élection en Turquie d’un gouvernement du Parti républicain du peuple majoritaire

La fin de la Seconde Guerre mondiale amène le président Ismet Inönü à introduire le multipartisme en Turquie. Malgré la création de nouvelles formations, dont le Parti démocrate (PD), le Parti républicain du peuple (PRP) conserve le pouvoir en remportant 396 sièges sur 465.
21 juillet 1946
[Résultats] Élections législatives
16 avril 1948
Création de l'Organisation européenne de coopération économique

L'Organisation européenne de coopération économique (OECE) est créée dans le contexte de l'après-guerre. Son siège social est à Paris. Elle vise, du moins au début, à gérer l'aide américaine proposée dans le Plan Marshall, initialement formulé en juin 1947 et discuté lors de la conférence de juillet 1947.
5 mai 1949
Création du Conseil de l'Europe

Les ministres des Affaires étrangères de dix pays européens sont réunis à Londres pour fixer le statut du Conseil de l'Europe, une organisation de coopération dont le siège permanent est établi à Strasbourg, en France.
14 mai 1950
Élection en Turquie d’un gouvernement du Parti démocrate majoritaire

Au pouvoir depuis l’établissement de la république turque, le Parti républicain du peuple (PRP) connait une chute de popularité importante à la fin des années 1940. Lors des élections du 14 mai 1950, les électeurs accordent un appui massif au principal parti d’opposition, le Parti démocrate (PD), qui obtient 408 sièges sur 487.
14 mai 1950
[Résultats] Élections législatives
2 mai 1954
Réélection en Turquie d’un gouvernement du Parti démocratique majoritaire

Les élections du 2 mai 1954 permettent au Part démocrate (PD) d’Adnan Menderes, une formation de centre droit, d’accentuer sa majorité par rapport aux législatives de 1950. Cette fois, il obtient 58,4 % des voix, ce qui lui procure 503 sièges sur les 541 que compte la Grande Assemblée nationale.
2 mai 1954
[Résultats] Élections législatives
24 février 1955
Signature du pacte de Bagdad

L'Irak et la Turquie signent à Bagdad un traité de défense auquel se joindront au cours de l'année le Royaume-Uni (4 mars), le Pakistan (23 septembre) et l'Iran (3 novembre).
17 avril 1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Environ 2 000 délégués et observateurs provenant de 29 pays d'Asie et d'Afrique sont réunis à Bandoeng, en Indonésie, afin de participer à une conférence où ils discuteront de leurs problèmes communs et de la menace qui pèse sur la paix mondiale.
27 octobre 1957
Élection en Turquie d’un gouvernement du Parti démocrate majoritaire

L’attitude de plus en plus autoritaire démontrée par le premier ministre Adnan Menderes inquiète la population. Malgré des troubles et des restrictions aux libertés, le Parti démocrate (PD) conserve néanmoins sa majorité à la Grande Assemblée nationale, remportant 421 sièges sur 602 lors du scrutin du 27 octobre 1957.
27 octobre 1957
[Résultats] Élections législatives
27 mai 1960
Coup d'État dirigé par le général Cemal Gürsel en Turquie

Des militaires dirigés par le général Cemal Gürsel renversent le président Celal Bayar et le premier ministre Adnan Menderes. Ils s'engagent à rétablir dès que possible un gouvernement formé de civils à la tête de la Turquie.
16 juillet 1960
Proclamation de l'indépendance de Chypre

Une entente conclue à Londres en février 1959 permet de trouver un compromis entre les revendications de la majorité grecque et celles de la minorité turque. Elle pave la voie à l'indépendance de l'île de Chypre qui est proclamée le 16 août 1960.
30 septembre 1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

Des représentants d'une vingtaine de pays sont réunis à Paris afin de participer à l'ouverture des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
15 octobre 1961
Élection en Turquie d’un gouvernement de coalition dirigé par le Parti républicain du peuple

L’adoption d’une nouvelle Constitution et les premières élections législatives en Turquie depuis le coup d’État de mai 1960 marquent un retour à la démocratie parlementaire. Le Parti républicain du peuple (PRP) remporte une pluralité de sièges, soit 173 sur 450, mais reste à court d’une majorité. Ismet Inönü dirigera donc un gouvernement de coalition.
15 octobre 1961
[Résultats] Élections législatives
0 mars 1964
Arrivée des forces des Nations unies à Chypre

En novembre 1963, une proposition controversée du président Makarios III ravive les tensions entre les communautés chypriotes grecque et turque. La situation dégénère en un second conflit chypriote, ce qui entraîne l'intervention d'une force de l'Organisation des Nations unies (ONU).
10 octobre 1965
Élection en Turquie d’un gouvernement majoritaire du Parti de la justice

L’insatisfaction à l’endroit du Parti républicain du peuple (PRP), au pouvoir en Turquie depuis 1961, s’exprime lors des élections législatives du 10 octobre 1965. Il est alors battu facilement par le Parti de la justice (PJ), une formation fondée en 1961 profitant des anciennes structures du Parti démocrate, banni à la suite du coup d’État militaire de 1960.
10 octobre 1965
[Résultats] Élections législatives
12 octobre 1969
Réélection en Turquie d’un gouvernement majoritaire du Parti de la justice

L’année 1969 est marquée par des violences accrues en Turquie ainsi que des contestations internes contre le premier ministre Suleyman Demirel. Son Parti de la justice (PJ) parvient néanmoins à profiter d’un faible taux de participation pour former un autre gouvernement majoritaire lors des élections du 12 octobre, avec 259 députés sur 450.
12 octobre 1969
[Résultats] Élections législatives
26 avril 1971
Imposition de l'état de siège en Turquie par le gouvernement de Cevdet Sunay

Une vague de terrorisme d'extrême gauche conduit le gouvernement de Cevdet Sunay à imposer la loi martiale dans les onze provinces les plus importantes de la Turquie. Une sévère répression s'abat sur les partis et les mouvements de gauche, les syndicats et les ouvriers.
14 octobre 1973
Retour de la démocratie et élections législatives en Turquie

La levée de la Loi martiale entraîne la tenue d'élections générales qui permettent de renouveler le Parlement turc. La pluralité des sièges revient au Parti républicain du peuple (PRP) qui devance la droite conservatrice. Celle-ci domine la scène politique depuis les années 1950.
14 octobre 1973
[Résultats] Élections législatives
23 juillet 1974
Fin du régime des colonels en Grèce

L'intervention turque à Chypre précipite la fin du régime militaire qui dirige la Grèce depuis 1967 et le retour de l'ex-premier ministre Konstantin Karamanlis, exilé en France depuis quelques années.
1 août 1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

En juillet 1973, des représentants du Canada, des États-Unis et de 33 pays d'Europe sont réunis à Helsinki, en Finlande, pour prendre part à une conférence sur la sécurité et la coopération en Europe.
5 juin 1977
Élection en Turquie d’un gouvernement du Parti républicain du peuple minoritaire

Le climat social en Turquie s’embrase pendant les années 1970, une décennie au cours de laquelle les deux principaux partis gouvernent en formant des coalitions. Marqué par de la violence, le scrutin du 5 juin 1977 est remporté par le Parti républicain du peuple (PRP) qui reste cependant à court d’une majorité, récoltant 213 sièges sur 450.
5 juin 1977
[Résultats] Élections législatives
12 septembre 1980
Renversement du gouvernement de Süleyman Demirel en Turquie

Après qu'un rassemblement d'islamistes fondamentalistes ait publiquement défié le gouvernement civil de Süleyman Demirel, le commandant en chef des forces armées turques, Kenan Evren, orchestre un coup d'État non-violent et s'empare du pouvoir.
6 novembre 1983
Tenue d'élections législatives en Turquie

La tenue d'élections législatives marque l'aboutissement du processus de démocratisation en Turquie. Celui-ci avait été initié par les militaires à la suite d'un coup d'État orchestré en 1980, dans un contexte d'instabilité générale.
6 novembre 1983
[Résultats] Élections législatives
29 novembre 1987
Réélection en Turquie d'un gouvernement majoritaire du Parti de la mère patrie

Au cours de son mandat entrepris en 1983, le premier ministre turc Turgut Özal tente de ramener la stabilité après le coup d'État de 1980, notamment en pratiquant une politique de laisser-faire sur le plan économique. Lors du scrutin de novembre 1987, son Parti de la mère patrie (PMP) remporte une victoire majoritaire, obtenant 299 sièges sur 450.
29 novembre 1987
[Résultats] Élections législatives
20 octobre 1991
Élection en Turquie d'un gouvernement de coalition dirigé par le Parti de la juste voie

La popularité du Parti de la mère patrie (PMP), porté au pouvoir en 1987, est de courte durée et la population montre des signes d'insatisfaction. Le Parti de la juste voie (PJV) profite de cette situation aux législatives du 20 octobre 1991. Avec 27 % des voix et 178 sièges sur 450, il ne parvient toutefois pas à obtenir une majorité.
20 octobre 1991
[Résultats] Élections législatives
24 décembre 1995
Réélection en Turquie d'un gouvernement minoritaire du Parti de la juste voie

En succédant au premier ministre Süleyman Demirel, qui accède à la présidence le 16 mai 1993, Tansu Çiller devient la première femme à occuper la fonction de chef de gouvernement en Turquie. La situation du pays est cependant difficile et son Parti de la juste voie (PJV) arrive deuxième aux élections de décembre 1995, avec 135 sièges sur 550.
24 décembre 1995
[Résultats] Élections législatives
28 juin 1996
Accession de Necmettin Erbakan au poste de premier ministre de la Turquie

La démission du premier ministre Mesut Yilmaz entraîne la formation d'un gouvernement de coalition à la tête duquel on retrouve le chef du Parti Refah, Necmettin Erbakan. C'est la première fois que le leader d'une formation islamiste dirige le gouvernement turc depuis que le pays à accédé à l'indépendance, au cours des années 10.
18 avril 1999
Élection en Turquie d'un gouvernement de coalition dirigé par le Parti de la Gauche démocratique

Aux élections d'avril 1999, le Parti de la Gauche démocratique (PGD) de Bülent Ecevit arrive en tête avec 136 sièges sur 550. Dans un Parlement divisé où cinq formations se partagent les députés, il forme un gouvernement de coalition basé sur l'opposition aux séparatistes kurdes.
18 avril 1999
[Résultats] Élections législatives
17 août 1999
Tremblement de terre en Turquie

Une secousse sismique d'une durée de 45 secondes, qui touche tout l'ouest de la Turquie, est suivie de 200 petites secousses ressenties dans les jours suivants. Les autorités seront blâmées pour leur inefficacité dans la gestion de la crise qui suit ce séisme de 6,7 degrés sur l'échelle de Richter et fait, selon le bilan officiel, plus de 40 000 morts.
3 novembre 2002
Élection en Turquie d'un gouvernement majoritaire du Parti pour la justice et le développement

L'instabilité politique, les problèmes économiques et la santé vacillante du premier ministre Bülent Ecevit minent le gouvernement de coalition que ce dernier dirige. En réaction, lors des élections du 3 novembre 2002, les électeurs donnent un mandat majoritaire au Parti pour la justice et le développement (PJD) qui récolte 363 sièges sur 550.
3 novembre 2002
[Résultats] Élections législatives
22 juillet 2007
Élection en Turquie du Parti justice et développement de Recep Tayyip Erdogan

Le Parti pour la justice et le développement (PJD) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan remporte les élections législatives turques avec 340 des 550 sièges en jeu. Il devance nettement son rival le plus sérieux, le Parti populaire républicain (PPR), qui ne recueille que 99 sièges.
22 juillet 2007
[Résultats] Élections législatives
12 juin 2011
Réélection en Turquie du Parti justice et développement de Recep Tayyip Erdogan

Le Parti justice et développement (PJD) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan remporte 326 sièges et obtient la majorité des sièges lors des élections législatives turques. Il s'agit d'une troisième victoire consécutive pour Erdogan et le PJD qui, avec 49,8%, réussit le meilleur score de son histoire.
12 juin 2011
[Résultats] Élections législatives
28 mai 2013
Mouvement de contestation populaire en Turquie

L'éventuelle disparition d'un parc d'Istanbul suscite une mobilisation que les policiers répriment sévèrement. Cette réaction provoque d'importantes manifestations populaires au cours desquelles s'expriment différentes récriminations à l'endroit du gouvernement turc.
10 août 2014
Élection de Recep Tayyip Erdogan à la présidence de la Turquie

Le 10 août 2014, le premier ministre sortant Recep Tayyip Erdogan, du Parti de la justice et du développement (PJD), remporte la victoire au terme du premier scrutin universel visant à élire directement le président de la Turquie. Il obtient 51,8 % contre 38,4 % pour le candidat indépendant Ekmeleddin Ihsanoglu qui termine deuxième.
10 août 2014
[Résultats] Élection présidentielle
7 juin 2015
Tenue d'élections législatives en Turquie

Au pouvoir en Turquie depuis 2002, le Parti justice et développement (PJD) arrive en tête des élections législatives pour la quatrième fois consécutive. Avec 258 sièges sur 550, il reste cependant à court d'une majorité, ce qui constitue une surprise et ouvre la porte à la formation d'un gouvernement de coalition.
7 juin 2015
[Résultats] Élections législatives
1 novembre 2015
Réélection en Turquie d'un gouvernement majoritaire du Parti de la justice et du développement

Incapable de former un gouvernement de coalition, le président Recep Tayyip Erdogan déclenche des élections anticipées pour le 1er novembre 2015, soit à peine cinq mois après les précédentes. Profitant des affrontements avec les rebelles kurdes, le Parti de la justice et du développement (PJD) parvient à obtenir une majorité avec 317 sièges sur 550.
1 novembre 2015
[Résultats] Élections législatives
16 juillet 2016
Échec d'une tentative de coup d'État en Turquie

Une faction de militaires regroupés dans un Conseil de la paix dans le pays (CPP) tente un coup d'État contre le gouvernement turc du président Recep Tayyip Erdogan. Son échec, le 16 juillet 2016, est suivi par une sévère répression contre les responsables, mais aussi contre des milliers de personnes à l'oeuvre dans différents secteurs.
16 avril 2017
Tenue d’un référendum constitutionnel en Turquie

Neuf mois après le coup d’État raté des militaires contre lui, le président Recep Tayyip Erdogan demande aux Turcs de se prononcer sur des amendements constitutionnels qui renforceraient considérablement les pouvoirs présidentiels. Le 16 avril 2017, ils votent en faveur de cette proposition à 51,4 %, un résultat que conteste cependant l’opposition.
24 juin 2018
Réélection de Recep Tayyip Erdogan à la présidence de la Turquie

Le président Recep Tayyip Erdogan remporte la victoire au premier tour avec 52,6 % des votes lors des élections précipitées tenues en Turquie le 24 juin 2018. Son pouvoir sera renforcé à la suite de ce scrutin, puisque le poste de premier ministre sera aboli et que le chef de l’État pourra édicter des décrets qui auront force de loi.
24 juin 2018
[Résultats] Élection présidentielle
24 juin 2018
[Résultats] Élections législatives
9 octobre 2019
Intervention militaire turque dans le nord de la Syrie

Le 6 octobre 2019, le président des États-Unis, Donald Trump, annonce sa décision de retirer des troupes de son pays actives dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque. Trois jours plus tard, l’armée turque déclenche l’opération « Source de paix » dont l’objectif est de déloger les Kurdes établis dans ce secteur et d’y instaurer une zone de sécurité.

 


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019