23 novembre 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Valeurs     Jeux   

Choisir une ou deux statistiques

...un ou deux pays

... des périodes


Carte du monde pour cette statistique


Précisions


Balance courante ($ US courant)
La balance courante est un indicateur économique complexe. Au départ, comme toute balance, y compris celle des particuliers, elle tient compte des entrées et des sorties, des recettes et des versements. Elle est donc composée de différents soldes. D'une manière plus spécifique, elle indique le solde des mouvements de biens et de services ainsi que les flux de revenus de placement entre un pays et le reste du monde. Plus concrètement, la balance courante compte trois composantes essentielles: 1) la balance commerciale (exportations moins les importations) des biens et des services (transport, tourisme, gestion) ;2) le solde des revenus de placement (ex.: intérêts, dividendes) et 3) et le solde des transferts courants (ex.: successions et capitaux des immigrants -ce qu'ils envoient hors du pays et ce qu'ils apportent au sein d'un pays). C'est un autre indicateur sur la santé commerciale d'un pays vis-à-vis ses partenaires commerciaux. Quand la balance courante est négative, le pays vit au-dessus de ses moyens puisqu'il consomme et investit plus qu'il ne produit de richesses. Inversement, quand la balance est positive, le pays produit plus de richesses qu'il n'en consomme. Généralement, une balance courante positive permet à un pays de rembourser sa dette ou même de prêter à d'autres pays. Par contre, une balance négative doit être compensée par des emprunts auprès d'agents extérieurs ou en encore en vendant des actifs possédés à l'extérieur du pays. Ce calcul a été effectué par la Banque mondiale. Les données sont en dollars courants.

Source: Banque mondiale

Autres statistiques sur le même thème


Balance commerciale (% du PIB)
Balance commerciale ($ US courant)
Balance courante ($ US courant)
Balance courante (% du PIB)
Commerce (% du PIB)
Exportations de biens et services ($ US constant 2010)
Exportations de biens et services ($ US courant)
Exportations de biens et services (% du PIB)
Importations de biens et services ($ US constant 2010)
Importations de biens et services ($ US courant)
Importations de biens et services (% du PIB)
Investissements étrangers directs - entrées nettes ($ US courant)
Termes de l'échange net (2000 = 100)

Données

AnnéesValeursVariations (%) **
19991 649 502 208
20002 504 744 872 51,85
20011 654 765 115 -33,93
20022 104 877 199 27,20
20031 946 070 940 -7,54
20044 145 574 330 113,02
20054 104 514 089 -0,99
20064 211 880 596 2,62
20074 990 207 755 18,48
20084 357 316 568 -12,68
20093 549 715 835 -18,53
20103 583 714 365 0,96
20113 587 036 822 0,09
20123 208 057 140 -10,57
20133 427 890 490 6,85
20143 344 743 190 -2,43
20152 949 098 684 -11,83
20162 957 525 197 0,29
20173 335 727 845 12,79
20183 333 279 707 -0,07

Faits saillants


Augmentation de 102% en 19 ans


Pour l'ensemble de la période 1999-2018, on enregistre une moyenne annuelle de 3 247 312 166,4. Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 102 %. C'est en 2007 qu'on enregistre la valeur la plus élevée (4 990 207 755) et c'est en 1999 qu'on enregistre la valeur la plus basse (1 649 502 208). Nous disposons des résultats pour 20 années.

Sur la base des données disponibles, on peut estimer qu'en 2025 la valeur devrait osciller autour de 3 091 256 815. Cette prévision présente un niveau de fiabilité relativement moyen puisque les valeurs disponibles ont une structure peu linéaire, compte tenu des variations importantes (coefficient de corrélation = 0.35 et coefficient de détermination = 0.12).

Pour y voir un peu plus clair, comparer aussi avec d'autres pays de la région: Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Suisse.

Précisions méthodologiques. Dans le tableau ci-contre, les zones ombragées soulignent les valeurs négatives. Le graphique est construit à partir des composantes Highcharts. Les balises pour évaluer la fiabilité des prévisions sont fondées sur les travaux de Jacob Cohen. Dans les cas où l'on procède à des estimations, les régressions sont du type MCO (Moindres carrés ordinaires).

Statistiques avec R et Python

Pour les utilisateurs de R et de Python, il est possible d'obtenir la statistique dans un format adéquat pour une récupération immédiate dans l'objectif d'effectuer des analyses statistiques plus complexes.

Accès aux codes R et Python des statistiques ici utilisées

D'autres statistiques sur le pays


Profil du pays
Évolution démographique depuis 1960
Composantes du PIB
Évolution des températures depuis 1960
Chronologie contemporaine
Liste des dirigeants politiques depuis 1945
Résultats des dernières élections
   

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019