Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 août 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 décembre 1988

Signature à New York d'un traité sur le conflit en Angola

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

José Eduardo dos Santos

En présence du secrétaire d'État américain George Shultz, les ministres des Affaires étrangères de l'Angola, de Cuba et de l'Afrique du Sud, réunis au quartier général de l'Organisation des Nations unies (ONU), signent le Traité de New York. Ce double accord garantit le retrait des troupes cubaines de l'Angola en échange de l'indépendance de la Namibie.

Au cours des années 1980, le président angolais José dos Santos, soutenu par Cuba et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), réalise qu'une victoire militaire contre les rebelles de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA), soutenue par l'Afrique du Sud et les États-Unis, est improbable. La bataille de Cuito Cuanavale (Angola), en janvier 1988, qui s'avère peu concluante, favorise la voie diplomatique. L'Angola accepte d'assister à une série de rencontres organisées par Chester Crocker, l'assistant secrétaire d'État américain pour les Affaires africaines. Ces rencontres visent à trouver une solution à la guerre d'Angola qui dure depuis 1975. Les parties invitées aux discussions sont Cuba, l'Angola et l'Afrique du Sud. D'entrée de jeu, le président dos Santos affirme fermement qu'il n'acceptera jamais un règlement reconnaissant Jonas Savimbi et sa guérilla de l'UNITA. Le 8 août 1988, les trois parties s'entendent à Genève sur un cessez-le-feu. Puis, 13 décembre, un consensus se dégage à Brazzaville. La solution acceptée par les ministres des Affaires étrangères de l'Angola, de Cuba et de l'Afrique du Sud, comprend deux accords. Le premier prévoit que l'Afrique du Sud abandonne le contrôle de la Namibie, qui deviendra indépendante. Le second oblige Cuba à retirer ses 50 000 troupes de l'Angola avant le 1er juillet 1991. Les accords sont signés le 22 décembre 1988 à New York. Il ne mettent cependant pas fin au conflit armé en Angola qui a fait plus de 300 000 morts et 1,5 millions de déplacés.

Gouvernance et gouvernement [ 22 décembre 1988 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Angola
FaibleJosé Eduardo dos Santosposte aboli

États-Unis
ÉlevéRonald Reagan

Cuba
FaibleFidel CastroFidel Castro

Afrique du Sud
IntermédiairePieter Willem BothaPoste aboli

Namibie
Intermédiaireinformation non-pertinenteinformation non-pertinente

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1978 - 1998



septembre
1979
Décès du président angolais Agostinho Neto

décembre
1988
Signature à New York d'un traité sur le conflit en Angola

septembre
1992
Tenue d'élections législatives et présidentielle en Angola

novembre
1994
Signature à Lusaka d'un accord de paix sur la guerre civile en Angola


Dans l'actualité


octobre
2016
L'efficience médicale freine la fièvre jaune en Angola

octobre
2015
Baisse du prix du pétrole : l'Angola dans une situation économique délicate

février
2014
Isabel dos Santos : une «princesse africaine »

novembre
2013
Élan économique de l'Afrique : entre optimisme et réalisme

octobre
2013
Une économie florissante en Angola

septembre
2008
Angola : des élections législatives sans surprise


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016